Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Nintendo annonce ses résultats 2016-2017

Frostis Advance par Frostis Advance,  email  @FrostisAdvance  
 
Comme chaque mois d’Avril, il est l’heure de faire les comptes chez Nintendo et de présenter les résultats de l’année fiscale, celle 2016/2017 s’étant terminée le 31 mars dernier.

On commence direct avec les gros chiffres, notamment le chiffre d’affaire de 489 milliards de yen / 4 milliards d’euros qui est en légère baisse de 3% par rapport à l’an passé. Sur l’année 2015/2016, ce CA était de 4,1 milliards d’euros. Logique, le bénéfice opérationnel est lui aussi en baisse, de 10%, avec un total de 29,3 milliards de yen / 241 millions d’euros, contre 270 millions d’euros l’année d’avant. Par contre, et là c’est magique, le bénéfice net a fait une énorme progression, s’élevant à 102,5 milliards de yen / 843 millions d’euros, contre 236 millions en 2015. Mais comment cela est-il possible ? La vente de drogue ? Non. Par contre, la revente d’une équipe de baseball des Mariners de Seattle, oui. En partie en tout cas. 

Toujours au 31 mars 2017, Nintendo a distribué sa Nintendo Switch un peu partout dans le monde, surpassant même ses propres espérances de 2 millions d’unités, avec 2,74 millions d’exemplaires dans le monde en seulement 1 mois, répartis comme ceci :
  • 1,2 millions aux USA et Amérique du Nord
  • 600 000 au Japon (on est arrivé à 700 000 la semaine dernière)
  • 940 000 dans le reste du monde
Un succès porté par le merveilleux The Legend of Zelda : Breath of the Wild, qui s’est écoulé à 3,84 millions d’unités dans le monde, dont 2,76 millions uniquement sur Switch. Oui, il y a bien plus de Zelda que de Switch. Ce nouvel épisode fait tellement un carton qu’il prend à lui seul pratiquement 50% des ventes softwares, s’élevant à 5,46 millions dans le monde, dont 890 000 au Japon, 2,86 millions aux USA et Amérique du Nord et 2,74 millions pour le reste du monde.

Evidemment, la Wii U a très vite été expédiée dans ce rapport, parlant d’une base totale installée à 13,56 millions d’unités. Un constat d’échec cuisant face à la génération précédente et les 101,63 millions de Wii…

Heureusement, Nintendo peut encore compter sur la Nintendo 3DS, qui malgré ses 6 ans continue d’enchaîner les ventes et les succès et surtout à se vendre : 7,27 millions pour cette année, soit une hausse de 7% ! Le parc actuel ne dépassera pas les 154 millions de DS, mais avec 65,30 millions d’unités dans le monde, la 3DS n’a clairement pas à rougir.

Côté jeux, Pokémon Soleil et Pokémon Lune engrangent à eux deux pas moins de 15,44 millions de ventes dans le monde, soit la 2e meilleure vente de l’histoire de cette console, calé confortablement devant Mario Kart 7 (15,22 millions) et juste derrière Pokémon X & Y et ses 16,11 millions, qui pourraient très bien tomber sous peu. Autres belles performances, Super Mario Maker 3DS s’est écoulé à 2,34 millions d’unités, et Kirby Planet Robobot conforte le succès de la série avec 1,36 millions d’exemplaires.

Le mobile est aussi devenu un autre marché pour Nintendo, qui continue de bien gérer ses sorties sur iOS et Android. En comptant juste Super Mario Run et Fire Emblem Heroes, et uniquement au Japon, le chiffre d’affaires s’élève à 24,5 milliards de yen / 201 millions d’euros. Ce n’est pas encore le carton mondial des ténors de ce marché, mais une très belle avancée pour une seconde année. A comparer, l’année 2015/2016 et Miitomo n’avait rapporté que 5,7 milliards de yens / 47 millions d’euros. A noter aussi que Fire Emblem rapporte plus d’argent que Super Mario Run, malgré un plus faible nombre de téléchargement. Autant dire que l’avenir sera aux micro-transactions.

S’il faut bien mettre un point négatif sur l’année 2016/2017, ce serait du côté des amiibos. Même si les sorties des figurines NFC sont nombreuses, les joueurs ont compris qu’elles étaient un peu trop sous-exploitées pour le prix. Du coup, cela se ressent avec seulement 9,1 millions de figurines et 9,3 millions de cartes vendues.

Bref, une belle fin d’année fiscale et surtout, un avenir qui s’annonce positif. Du coup, Nintendo hausse les objectifs : 10 millions de Switch dans le monde au 31 mars 2018. Et avec Mario Kart 8 Deluxe et Splatoon 2, cela est vraiment faisable. Côté chiffre d’affaire, Tatsumi Kimishima projette à +51% ses estimations, soit 750 milliards de yen / 6,1 milliards d’euro. Par effet de levier, le bénéfice opérationnel sera forcément bien plus gros (+121%) avec 65 milliards de yen / 531 millions d’euros. Quant au bénéfice net, ce sera une baisse de -56%, avec 45 milliards de yen / 370 millions d’euros.
Rechercher sur Factornews