Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

[MAJ 2] Magnéto, Serge

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Ubi s'apprête à dévoiler sa collection Automne-Hiver 2020 mais la fête va être gachée à cause des agissements de ses dirigeants. Un nouvel article de Libération en remet une couche avec cette fois Serge Hascoet comme cible. Comme d'habitude on vous conseille de filer du pognon à Libé pour supporter le journalisme mais on va résumer rapidement. Le chef créatif et numéro 2 d'Ubisoft est accusé d'encourager et de participer au harcèlement sexuel au sein de l'édito.

Il est question de drogue, de porno et d'agressions sexuelles le tout avec la complaisance des ressources humaines qui préfère étouffer les affaires plutôt que de perdre des créatifs. Cécile Cornet, la DRH, a même menacé de démissionner avec la moitié de son équipe si Yves Guillemot ne blanchissait pas leurs agissements. Yves semble d'ailleurs OK avec des dirigeants toxiques à condition qu'ils soient efficaces. Pour l'instant, la politique d'Ubisoft consiste à enquêter sur les cas les plus graves mais à étouffer rapidement le reste de l'affaire.

[MAJ] : Serge Hascoet, Cécile Cornet et Yannis Mallat viennent de démissionner. Yannis était le patron de tous les studios canadiens (Montréal, Toronto, Québec, Halifax, Saguenay et Winnipeg - 5 000 personnes) et grosso modo le numéro 3 d'Ubisoft. En plus d'améliorer la vie des employés du studio, peut être que ces changements auront aussi un impact sur les jeux. Mine de rien, la formule monde ouvert/quête/avant-poste commence sacrément à tourner en rond.

[MAJ 2] : Ubisoft a choisi ni de décaler ni de modifier leur Ubisoft Forward alors que c'est du pré-enregistré... C'était trop compliqué d'insérer cinq minutes de mea culpa d'Yves Guillemot ? Ils servent quoi à tous les marketeux surpayés ? Et Cécile Corniet n'a pas démissionné. Elle n'est plus DRH mais reste chez Ubisoft.
Rechercher sur Factornews