Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

[MAJ 2] Censure et froussardise, épisode 27

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas parlé censure sur Factor mais l'actu a été assez riche ces derniers temps.

On commence avec la pudubonderie d'Apple. La dernière victime s'appelle Papers, Please, la version iPad du jeu dépressif de Lucas Pope. Le jeu n'a pas été accepté sur l'app store pour cause de "contenu pornographique". Si vous avez joué au titre, vous savez qu'il n'est pas question de parties de jambes en l'air mais des scans à rayons X qu'on fait passer aux protagonistes du jeu. Plutôt que d'essayer d'expliquer à Apple que la nudité renforçait le malaise causé par le boulot déjà pas jojo du joueur, Lucas a décidé d'ajouter des sous-vêtements pour que son jeu sorte. Mais tout est bien qui finit bien : Apple a fini par reconnaitre qu'ils avaient déconné et la prochaine version du jeu proposera d'activer la nudité. C'est probablement le "nude patch" le moins excitant de l'histoire du jeu vidéo.

L'Australie et la Nouvelle Zélande ont beau avoir enfin légalisé les jeux 18+, ils ont encore des problèmes avec ces derniers. Le 25 novembre, The Warehouse Group, le géant de la distribution en Nouvelle Zélande a décidé de retirer de la vente tous les jeux et les DVD classés R18. Cela comprend aussi bien Grand Theft Auto V que Game Of Thrones. Le 4 décembre, deux chaines de magasins australiens que sont Target et K-Mart (ils appartiennent au même groupe, Wesfarmers) ont décidé de retirer GTA V des rayons. La raison est une pétition en ligne qui a récolté près de 50 000 signatures. On y apprend que GTA V encourage le viol et le meurtre des femmes.

C'est évidemment faux. Le sexe dans GTA est toujours consenti. Quant au meurtre, on peut tuer à peu près tout le monde. Ce n'est évidemment pas très glorieux mais tout cela existe depuis GTA 3. La grande différence est la vue à la première personne de la version next-gen qui donne une nouvelle perspective des choses. C'est en tout cas ce qu'explique la créatrice de la pétition qui est une ancienne prostituée. Cette vidéo dans laquelle un joueur paye une prostituée avant de lui rouler dessus pour récupérer son argent l'a particulièrement choquée. On comprend sa démarche mais on trouve l'attitude de KMart et Target sacrément faux-cul.

En effet, GTA V avait été classé R18 à sa sortie en 2013 tout comme son remake sorti cette année et était en vente libre dans les mêmes boutiques. Le jeu a bénéficié d'une couverture publicitaire mondiale, s'est vendu à plus de 30 millions d'exemplaires et été l'objet de tonnes de vidéos youtube. Du coup quand KMart explique “Following a significant review of all content in Grand Theft Auto Games Kmart has taken the decision to remove this product immediately [...] Kmart apologises for not being closer to the content of this game.” on a l'impression qu'ils viennent de découvrir GTA. Quant à Target, ils n'ont pas trop de problèmes à continuer de vendre Watch Dogs. Le jeu d'Ubi permet aussi de tuer à peu près tout le monde sans raison, y compris des prostituées... Ils n'ont pas non plus de problème avec Sleeping Dogs qui permet tout autant de faire des choses sacrément amorales aux femmes...

On termine avec Hatred. Quelques heures après son arrivée sur Steam Greenlight, Valve a retiré le jeu du système. Pourtant GTA, Postal, Manhunt sont sur Steam et se portent bien. On peut aussi parler de DayZ et de Rust où des groupes de joueurs s'amusent à en enfermer d'autres et à les humilier en les menaçant de les tuer. On ne sait pas si c'est le climat explosif actuel aux US qui a été le moteur de cette décision mais c'est le coup de pub rêvé pour les développeurs. Ils peuvent maintenant brandir la pancarte "Trop violent pour Steam" et vendre leur future petite daube par paquets de douze.

[maj] : Hatred est de retour sur Greenlight et il est même numéro 1 des votes. Gabe Newell s'est excusé personnellement dans un mail aux développeurs : "Yesterday I heard that we were taking Hatred down from Greenlight. Since I wasn’t up to speed, I asked around internally to find out why we had done that. It turns out that it wasn’t a good decision, and we’ll be putting Hatred back up. My apologies to you and your team. Steam is about creating tools for content creators and customers. Good luck with your game. Gabe"

[maj 2] : les commentaires du Greenlight montrent la bonne ambiance qui règne sur Internet en ce moment. Il est question de vouloir tuer (virtuellement) Zoe Quinn, Anita Sarkessian et Brianna Wu. Mais ça doit être de l'humour. Qu'est-ce qu'on rigole.
Rechercher sur Factornews