Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Les émulateurs voient l'avenir

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Quelle que soit la plateforme, il y aura toujours un temps de latence entre le moment où vous appuyez sur un bouton et le moment où l'action correspondante est affichée. Vous ne pouvez pas afficher le résultat sur l'image qui est déjà à l'écran donc au minimum il faut attendre que la prochaine image soit affichée. Le nombre d'images compris entre l'action et la réaction dépend de différents facteurs comprenant le temps nécessaire pour prendre en compte la commande, le temps nécessaire pour rendre une image et (pour les télés modernes) le temps nécessaire pour calculer tous les filtres à la con.

On aurait pu penser que sur les vieilles consoles et les écrans cathodiques ce temps de latence était inexistant mais ce n'est pas le cas. Il est de deux images (soit 33ms pour une console US) pour Super Mario Bros ou Sonic par exemple. "Inacceptable" se sont dits les fous furieux qui programment la plateforme d'émulation RetroArch. La version 1.7.2 comprend donc une option pour réduire à une image cette latence. Cette option s'appelle Run-Ahead car c'est exactement ce que fait l'émulateur : quand vous appuyez sur un bouton, il va rendre l'image en cours mais aussi les deux prochaines images. Quand il est temps de rendre l'image suivante, l'émulateur ne va pas la rendre mais à la place afficher l'image future pré-rendue qui montre le résultat de l'action zappant ainsi l'image "morte".

Rechercher sur Factornews