Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Les dangers de la télévision

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Ca fait peur comme titre non ? Imaginons un seul instant que le même média qui enchaine les reportages sur les méfaits des jeux vidéo se regarde un peu le nombril et s'auto-analyse. Ce ne serait pas joli à voir. Les français passent en moyenne 3H30 par jour (chiffres Médiamétrie) à regarder la télévision. Pas des dvd ou un jeu, non vraiment la télévision. 3H30 par jour sans la moindre activité physique, cérébrale ou sociale. Et personne ne parle d'addiction ou de problème de société.

Alors bien sur, jouer 3H par jour à Call of Duty ne vous rendra pas plus malin et ne risque pas de vous faire faire de l'exercice mais aura au moins le mérite de vous divertir, de vous faire travailler la concentration et la coordination oeil-main et de vous enseigner un semblant de stratégie. Pour peu que vous jouiez entre amis, il est même possible d'avoir une sorte d'interaction sociale.

Je ne parle même pas du contenu. A une époque où le niveau d'éducation de la jeunesse est en chute libre, la télé vous propose un message très clair : l'école ne sert à rien, l'important est de devenir une star pour passer (ou en passant) à la télé. Plutôt que de valoriser le travail des scientifiques/auteurs/artistes pour susciter des vocations, la télévision valorise la médiocrité et la réussite par la célébrité. Le summum du n'importe quoi a été atteint avec des émissions dites de "coaching" qui vous apprennent à éduquer vos gamins. La télé qui donne des conseils aux parents. Au secours.

Les chaines principales de télévision passent de moins en moins de films et plus de séries. Mis à part quelques ovnis comme Kaamelott ou Breaking Bad, on se retrouve avec trois tonnes de séries policières américaines (ou pire, françaises) qui ne sont parfois même pas diffusées dans le bon ordre. On s'en moque tant qu'il y a du monde qui regarde. Pendant ce temps en 2010 on a pu visiter Venise durant la Renaissance dans Assassin's Creed : Brotherhood, le Far West dans Red Dead Redemption, les 50s dans Mafia 2 et les Terres Dévastées d'un futur post-apocalyptique dans Fallout New Vegas.

A chaque fois, la qualité d'écriture et/ou l'ambiance valent ceux des films du même genre. Plus intéressant encore, 2010 a vu naitre le PS Move et Kinect qui surfent sur la vague de la Wii à savoir jouer en famille ou entre amis à des jeux généralement non violents et qui imposent de faire un peu d'exercice. Il y a même eu un jeu appelé Rock Band 3 qui a essayé d'apprendre aux joueurs à jouer de la musique.

Alors d'où vient cette hargne de la télévision à présenter régulièrement le jv comme un mal absolu ? Tout d'abord c'est un sujet facile à traiter. Oui il y a des jeux violents. Oui il y a des accros à World of Warcraft. Ce n'est pas très dur à trouver tout comme une tripoté d'experts bidons qui se font un plaisir de taper sur le jv histoire de se faire un nom. En plus les différents syndicats du jeu vidéo ne font pas grand chose pour combattre cette réputation. Mais surtout le jv est l'ennemi ultime de la télévision. La télé se moque que les gamins passent trop de temps à jouer ou à jouer à des jeux qui ne sont pas de leur age. Le problème est que le temps passé à jouer est du temps passé à ne pas regarder la télé et surtout les publicités.
Rechercher sur Factornews