Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Les constructeurs et éditeurs enterrent la HDGuerre

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Si vous avez acheté une télé récemment, vous avez du noter une des caractéristiques mises en avant : le HDR (High Dynamic Range). L'idée est de proposer une gamme de couleurs et de contrastes bien plus étendue qu'auparavant. C'est une technique de capture d'image héritée de la photo qui permet d'éviter qu'une zone sombre de l'image rende toute l'image sombre ou qu'une zone lumineuse brule le reste de l'image. Pour que cela fonctionne, il faut que l'intégralité de la chaine soit compatible HDR. Pour un film, cela signifie les caméras, le support (codecs), le lecteur (matérial et/ou logiciel), la sortie vidéo (HDMI 2.0a minimum) et bien entendu le diffuseur (TV). Une TV HDR est capable d'afficher bien plus de couleurs qu'une TV classique (10 voir 12 bits par couleur pour un écran HDR contre 6 ou 8 bits par couleur pour un écran classique).

Mais comme d'habitude, les constructeurs et les fournisseurs de contenu ne se sont pas mis d'accord sur un standard unique donc il y a tout un tas de formats différents HDR10, HDR10+, Dolby Vision, Hybrid Log-Gamma, SL-HDR1, Advanced HDR... Du coup il faut bien vérifier ce que supportent les télés. Samsung ne supporte que le HDR10+ tandis que LG supporte à peu près tout. Netflix diffuse en Dolby Vision alors que Amazon Video diffuse en HDR10+ et Youtube en HLG...

Pour les jeux vidéo, c'est le même problème : il faut que toute la chaine soit compatible aussi bien logicielle (moteur de rendu, pilotes, OS) que matérielle (carte graphique, sortie vidéo, moniteur/TV). La PS4 et la Xbox One supportent le HDR si le jeu le propose. Comme la techno est encore jeune et que c'est le bordel niveau standards, le résultat n'est parfois pas à la hauteur et rend le jeu super sombre. Conscient du problème, les éditeurs, les fabricants de télé et de consoles ont fondé le HDR Gaming Interest Group (HGIG) histoire d'optimiser l'expérience pour les joueurs console. Il y a les principaux acteurs mais il manque quand même Nintendo (la Switch ne peut pas diffuser de HDR), Bethesda, Take Two et Bandai Namco.

Sur PC, la configuration est parfois compliquée mais les fabricants de cartes graphiques et d'écrans se sont mis d'accord via le bon vieux groupe VESA. Par contre Nvidia et AMD ne sont pas dans le HGIG ce qui ne va pas simplifier le HDR quand on branche un PC à une TV. Nvidia bosse même sur ses propres TV, les Big Format Gaming Displays, qui seront fabriquées par HP, Asus et Acer et qui sortiront cette année.
Rechercher sur Factornews