Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

La news Blizzard du mercredi

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
La BlizzCon 2020 a été annulée mais elle reviendra sous forme d'un êvènement en ligne début 2021. C'est ce qu'a annoncé Activision lors la présentation de ses résultats pour le deuxième trimestre fiscal 2020. Entre le succès de Call Of Duty Warzone et la pandémie actuelle, Acti BliBli a vu son chiffre d'affaire augmenter de 38% par rapport à la même période en 2019.

Les investisseurs sont contents mais les employés font la gueule, surtout chez Blizzard. Selon un article de Bloomberg, Blizzard a interrogé ses salariés en 2019 et la moitié se sont plaint que leur salaire était trop bas. Suite à cela, Blizzard a lancé un plan d'action et a publié les résultats en interne. Il est question de douzaines de salariés recevant des augmentations mais généralement en dessous de la barre des 10%, largement moins que ce qu'espéraient de nombreux salariés. L'article fait froid dans le dos (sans faux jeu de mot) en expliquant que certains salariés doivent se passer de repas pour faire des économies.

Du coup une Google Spreadsheet a été créée dans laquelle tous les employés peuvent indiquer de manière anonyme leur salaire et l'augmentation qu'ils ont reçue. On constate qu'effectivement les augmentations en questions sont pour la plupart inférieures à 3,5% ce qui couvre à peine l'augmentation du coût de la vie. A titre d'indication, un deux pièces à Irvine, là où se trouve la maison-mère de Blizzard, c'est 2 300 dollars par mois en moyenne.

Mais c'est aussi un document fascinant car il offre une grille de toutes les professions de l'industrie du JV (ou presque) créée directement par les salariés et non par une boite d'analystes à la noix. Encore plus intéressant, il brise un tabou : parler de son salaire. En France comme aux US, le patronnat et les ressources humaines encouragent les employés à garder le secret sur ce qu'ils touchent comme compensation. En réalité, les salariés devraient faire exactement l'inverse et en parler entre eux. Ca va probablement créer des jalousies mais c'est le meilleur moyen de se rendre compte des disparités salariales entre hommes et femmes par exemple.

Mais pour revenir à Blizzard, la situation s'est clairement dégradée depuis que Activision a renforcé son emprise sur Blizzard et a enchainé les plans sociaux. C'est encore une fois un rappel que derrière votre jeu favori, il y a coût humain et une des professions qui souffrent le plus est testeur. Ils font autant d'heures que le reste de l'équipe en période de crunch , sont payés au lance-pierre, sont souvent licenciés après que le jeu est sorti et sont parfois méprisés par les programmeurs et les concepteurs. Pourtant ce sont toutes ces petites mains passionnées qui font que les jeux sortent dans un état jouable, oui même chez Bethesda. Si j'ai le temps, je ferais un papier à ce sujet car je commence à connaitre pas mal de monde dans la profession. Mais pour faire court : tous les testeurs que je connais ont fini soit par quitter l'industrie soit par devenir producteur ou concepteur.
Rechercher sur Factornews