Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Licenses et licenciés

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Ces dernières semaines n'ont pas été roses dans le monde du jeu vidéo. Commençons avec Activision-Blizzard-King. L'éditeur a annoncé que 2018 était une année record aussi bien en terme de chiffre d'affaires que de bénéfice net mais que le plongeon va être rude en 2019. La raison est simple : l'éditeur ne va pas sortir des masses de jeu. Mis à part Call Of Duty, la plupart des licences Activision ont disparu (Guitar Hero, Tony Hawk...). Destiny est désormais auto-publié par Bungie. Blizzard ne sortira aucun vrai nouveau jeu mis à part le remake de Warcraft 3 et WoW Vanilla et le seul jeu King prévu est encore un saga machin.

En clair, la direction d'ActiBliBli a fait de la merde et va payer lourdement ses décisions. Oh et accessoirement King doit 370 millions de dollars d'impots impayés à la Suède. Du coup les dirigeants d'Activision ont pris une décision courageuse similaire à celle de Nintendo en 2014 en une diminution de salaire. Je déconne. Ils ont viré 8% de la boite soit près de 800 personnes sans grand remords.

NCSoft a connu une baisse des ventes en 2018. Rien de bien méchant mais l'éditeur paye le fait de s'être reposé sur ses lauriers et de ne pas avoir sorti grand choses ces dernières années mis à part des déclinaisons mobile de Lineage. Du coup ils vont trancher dans le vif et c'est ArenaNet qui va payer le prix. Les développeurs de Guild Wars pourraient perdre jusqu'à 1/3 de leur personnel soit près de 130 employés. EA de son côté va liencier une cinquantaine de personnes dans son studio australien FireMonkeys suite à l'annulation supposée de Real Racing 4,

Terminons quand même sur une bonne nouvelle : THQ Nordic vient de lever 223 millions de dollars qui serviront à acheter des nouvelles licences et des nouveaux studios. L'éditeur est en pleine boulimie. Ces douze derniers mois, ils se sont offerts les droits de TimeSplitters, Second Sight, Kingdoms of Amalur: Reckoning, Alone In The Dark, Act Of War, Expeditions, Outcast et Carmageddon. Et ils ont racheté Bugbear (FlatOut, Wreckfest), Coffee Stain Studios (Goat Simulator) et Warhorse (Kingdom Come: Deliverance).
Rechercher sur Factornews