Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

L'écran de la 3DS en test

divide par divide,  email  @divideconcept
 
Après l'E3 nous avons pu retester la Nintendo 3DS à Paris, l'occasion de revoir en profondeur les possibilités de l'écran relief.

Les démos présentés étant semblablement les mêmes qu'à l'E3 (le jeu de réalité augmenté en moins), autant passer directement au rendu et aux mesures :

Tout d'abord ce qui frappe, c'est la précision et la netteté de l'écran : c'est vraiment incomparable avec les écrans à réseaux lenticulaires (dont la résolution horizontale est divisée par huit ou plus). La barrière de parallaxe (qui sépare les pixels destinés à l'oeil gauche et l'oeil droit) est vraiment invisible, on garde la même impression de finesse en 2D et en relief. Le relief s'attrape instantanément, sans temps d'adaptation.



Dans le même ordre d'idée, la puissance GPU de la 3DS est assez étonnante; c'est particulièrement visible dans la démo de MGS (qui est un des rares titres à vraiment tirer partie de la puissance GPU), c'est vraiment proche des possibilités d'une PS2 -le relief en plus-.

Sur les démos présentés et en étant à 20cm de l'écran, la profondeur ne dépassait jamais 6cm (au maximum de la reglette relief), et quelques éléments sortaient à 2 cm environ (particules, fleurs...) mais ces derniers restaient assez anecdotique. Globalement, on a un peu l'impression de voir ce petit monde évoluer au creux d'une boite d'allumette !



Le relief est visible au plus proche en étant à 10cm de l'écran, et au plus loin à 50cm : de quoi couvrir presque tous les cas de figure. Le débattement latéral est par contre beaucoup plus restreint (ce qui est logique vu la techno employée), il n'y a qu'un jeu de 10cm possible (quelle que soit la distance). Cela peut paraitre pénalisant, mais dans les conditions du test (assis à une table), cette zone s'attrape sans aucune difficulté. Il faudrait voir ce qu'il en est en déplacement, ou debout dans le métro. La tolérance à la rotation est également très faible (ce qui n'est pas très malin pour Nintendog 3DS, dont c'est une des features).

Enfin, il y a un léger ghosting (image destiné à l'autre oeil qui fuite), mais il ne dépassé pas 10% et n'est reellement visible qu'avec des elements lumineux sur fond noir. Dans un décor de jeu, c'est peu perceptible.



Globablement, j'ai été assez impressionné par le rendu de la 3DS : Nintendo a su trouver le créneau idéal pour exploiter des écrans à barrière de parallaxe, dont l'utilisation est beaucoup moins évidente pour les affichages publics. D'après les dernières nouvelles, il faudra attendre "avant avril 2011" pour pouvoir en profiter en France.
Rechercher sur Factornews