Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Konami : Stupeur et tremblements

Niko par Niko,  email  @nik0tine  
 
Il y a quelques mois, un ancien employé de Valve comparait l'ambiance régnant dans le studio à celle d'une prison. On espère que le gars en question n'a pas retrouvé du boulot chez Konami, car si l'on en croit les témoignages d'employés au micro du journal Nikkei compilés et traduits par Kotaku, c'est encore moins joyeux là bas :
  • Des caméras, installés dans les locaux, permettraient de surveiller les employés.
  • Les employés devraient pointer s'ils décident de manger à l'extérieur. Ceux qui resteraient trop longtemps hors du bureau auraient leur noms affichés partout dans l'entreprise.
  • La plupart des employés n'auraient pas d'email corporate. Ceux qui ont ce privilège (l'équipe de vente, marketing, etc) ont des adresse aléatoires, qui changent régulièrement. L'idée serait de rendre plus difficile le boulot des chasseurs de tête.
  • Kojima Productions serait désormais connu sous le nom de "Département de production numéro 8". Ils n'auraient pas accès à Internet.
  • L'activité Facebook des employés serait surveillée : selon Nikkei, plusieurs personnes se seraient vues mutées ailleurs dans l'entreprise après avoir liké le post d'un ex-collègue qui avait trouvé un autre travail.
  • Les développeurs qui ne seraient pas vus comme assez productifs sont apparemment réassignés à des jobs rigolos : garde de sécurité, montage de machines à sous ou techniciens de surface dans la salle de sport de l'entreprise. Hey, tout n'est pas si noir : ils ont une salle de fitness à disposition !
Les conditions de travail se seraient progressivement dégradées depuis le succès d'un jeu mobile sorti en 2010, Dragon Collection. L'actuelle direction ayant clairement annoncé que Konami allait continuer à porter ses efforts sur ce type de plateformes, on imagine qu'ils devraient rapidement convertir le gymnase en salle de torture pour employés récalcitrants.
Rechercher sur Factornews