Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Free Internet!

Arnaud par Arnaud,  email  @drsynack
Internet était à la base un lieu d'échange entre les universités américaines puis internationales, tout le monde le sait.

Entre cette période et le présent, y'a un truc qui est partit en vrille sans qu'on sache vraiment pourquoi. J'ai bien une théorie là-dessus, vous voulez l'entendre ? Bon ok. En fait tout a dérapé quand les majors (vous savez, ceux qui gouvernent les pays sans que personne le sache, regardez régulièrement Les Guignols de l'Info et vous comprendrez) se sont rendu compte qu'un paquet de gens, qui n'avaient pas la mentalité, les moyens ou l'envie d'acheter leurs produits, ont commencé à se les procurer par le net ... gratuitement.

Le succès d'Internet agravant leur problème (à savoir un manque à gagner de plusieurs milliards, ce qui est bien peu comparé à leurs bénéfices), ces trusts ont commencé à se défendre en protégeant leurs produits par des systèmes crackés en .. disons.. 2 jours maximum. Napster n'a rien arrangé, pour preuve les 60 millions d'utilisateurs du service - imaginez que chacun télecharge 10 chansons, combien d'albums cela représente. Le procès contre Napster gagné, le soft racheté, mp3.com pareil, les majors de la production mondiale se mobilisent, se regroupent, et forment des alliances pour une cause (capitaliste à outrance) commune. C'est normal, faut bien qu'ils défendent leurs sanctuaires d'argent et d'influence. Ils développent donc des services a abonnement permettant de télecharger à volonté tous les produits de leur catalogue. Après tout pourquoi pas, moyennant 100 francs par mois, je suis sûr que des milliers ce personnes adopteront ces services (surtout, avouons-le, les 'newbies' pour qui CuteFTP est en gros aussi compliqué que Visual C++, les L33T DOODZ eux restant sur leurs T3 perso et leux Linux customisé).

Mais là où ça part VRAIMENT mal, c'est quand ces militants de la liberté se réunissent et commencent à discuter de l'avenir du monde, puis commencent à soulever l'idée de, je cite Presence-PC.com "supprimer l'immunité actuelle des FAI quant au téléchargements effectués par les abonnés. Ils devraient alors user de technologies filtres visant à interdire le téléchargement de fichiers illégaux, sous peine d'être responsable !". Ca fait froid dans le dos.

Pour l'instant seule la RIAA (Recording Industry Association of America) organise de telles réunions, mais prions pour que cela n'arrive pas jusqu'à chez nous. Parce que c'est ensuite la porte ouverte à tous les abus. Rappelez vous une certaine blondasse qui a fait fermer Altern.org.. Et bien imaginons que vous recevez une image montrant 3 poils pubiens de cette même blondasse, serez-vous pour autant responsable ? Logiquement non. Mais la FAI n'en n'est pas plus responsable. La solution ? Il n'en a pas tant que ces chers messieurs ne reverrons pas leur objectifs de chiffre d'affaire à la baisse. Car comme dit Akhenaton (le Marseillais, pas l'Egyptien), "un CD, ça vaut pas 140 francs". Si les CDs coutaient 60 ou 80 francs - ce qui n'est pas impossible, il suffit juste que Universal, Sony Music et leurs acolytes baissent leur marge, les artistes gagneraient pareil -, je suis persuadé que le nombre de CD vendus remonterait. Et surtout, surtout!, rappelez vous qu'on ne combat PAS le mal par le mal.

Jean-Marie Messier, si tu lis ceci, prends deux minutes pour y réflechir !
Rechercher sur Factornews