Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
ACTU

En 2019, Factornews change de salon

Nicaulas par Nicaulas,  email  @nicaulasfactor
Notre point financier annuel, qu'on vous a promis pour avril, arrivera effectivement en avril. Mais avant ça, nous tenions à prendre les devants pour expliquer un gros changement par rapport aux trois dernières années, en ce qui concerne nos couvertures de salon. En effet, dans les paliers du Tipeee, nous nous engageons à couvrir l'E3 sur place si nous récoltons plus de 250€ mensuels, ce qui est le cas. En parallèle, nous avons pris l'habitude de nous rendre à des salons plus abordables, comme l'Indiecade, les Utopiales ou même l'EGX en Angleterre. Mais nous faisons l'impasse sur des salons qui nécessiteraient un plus gros budget, comme la Gamescom. Et bien voilà : en 2019, nous n'irons pas en force à l'E3 et notre couverture sur place sera minimale. Par contre nous irons en force à la Gamescom. Petite explication.

On vous rassure tout de suite : il ne s'agit pas d'une question d'argent. Grâce à vos dons sur le Tipeee, Factornews est tout aussi en forme que l'an passé, et on vous en remercie chaleureusement. On a bien quelques idées pour avoir un peu plus de marge de manœuvre à l'avenir sans pour autant renier nos valeurs, mais on vous en parlera en temps voulu (et vous savez, le Factortime, tout ça tout ça...) La raison est plutôt à chercher du côté de l'intérêt de l'E3 2019.

Vous vous en êtes sûrement rendu compte : l'E3, tout comme l'industrie du jeu vidéo d'une manière générale, est dans une période de transition et de doute. On est pile entre deux générations de consoles, on est face aux questionnements autour du streaming, la façon de montrer et de parler d'un jeu vidéo a changé rapidement au fur et à mesure de la montée en puissance des influenceurs et de Twitch. En parallèle (et peut-être en conséquence), plusieurs acteurs plus ou moins importants se sont mis à quitter le Convention Center pour faire bande à part, à la fois parce que les stands coûtent une fortune et parce que c'est un bon moyen de ne pas être noyé dans la masse du salon. En 2018, EA et Microsoft faisaient ainsi leurs propres mini-salons avant le salon et ailleurs en ville, tout comme évidemment Devolver et Good Shepherd qui privatisent un restaurant et son parking. En 2019, Sony ne sera pas là non plus, même pas ailleurs en ville, préférant sans doute se réserver pour une future conférence d'annonce de la PS5. Mine de rien, c'est un vrai coup dur : les stands presse Sony font partie des meilleurs endroits du salon, avec des bornes en libre accès, très peu d'attente et un accès privilégié aux développeurs  pour qui sait tendre l'oreille et s'insérer dans une conversation.

Il restera bien sûr d'autres acteurs importants, comme Nintendo ou Ubisoft, ou même Focus qui nous accueille à bras ouverts chaque année. Et puis il y a tous les rendez-vous behind closed doors chez des "petits", qui permettent de se pencher sur des jeux moins connus, passés sous nos radars. Sauf que Nintendo nous invite régulièrement à des présentations presse à Paris, nous sommes en bonne relation avec Ubisoft et nous sommes déjà inscrits au prochain What's Next de Focus. On est même invité à l'ID@Xbox parisien de Microsoft. Et un nombre important des jeux présentés en behind closed doors le seront également à la Gamescom. Sans parler de Devolver, qui a rarement des créneaux disponibles à l'E3 pour un petit site comme nous, et nous invite chaque année à venir plutôt à Cologne en août.

Vous l'aurez compris  : la team Factornews a décidé qu'en 2019, on sauterait la case E3 pour se rendre directement sur la case Gamescom. L'E3 sera couvert principalement depuis la France, le format restant à définir et pour lequel on vous sollicitera certainement : aimez-vous les commentaires de conférence ? Préférez-vous un flux de news collant à l'actualité ou des articles récapitulatifs plus espacés ? CBL, qui pour rappel vit à Los Angeles, aura peut-être l'occasion de faire un tour au Convention Center pour voir quelques jeux, en fonction de sa capacité à poser des congés. On suivra évidemment avec attention l'évolution du salon, pour décider si ça vaut le coup d'y retourner en 2020.

En ce qui concerne la Gamescom, la team sera composée de moi-même et Frostis, et peut-être hellpé s'il est dans les parages à ce moment-là. On partira avec un peu de matos (reflex, pieds, micro) histoire de pouvoir varier les contenus en fonction de nos envies et de nos moyens, mais on devrait surtout pisser de la preview en quantité. S'il vient, hellpé aura carte blanche. Côté organisation, sachez que paradoxalement la Gamescom nous coûtera probablement plus cher qu'un E3 : le voyage est certes moins coûteux, mais il va falloir ajouter le prix du logement. On est en train de voir avec les copains de Gamekult pour faire Airbnb commun, mais Cologne est déjà une ville touristique à la base, alors on vous laisse imaginer les tarifs pendant un énorme salon.

Ajoutons que, comme l'an dernier, billou se rendra à l'EGX, qui se déroulera à Londres du 17 au 20 octobre. L'an dernier, il avait notamment pu rapporter des previews de Murder Mystery Machine, Heaven's Vault ou Small Talk, donc c'est carrément le genre d'endroit qui vaut le coup pour prendre la température du jeu indé. Tout comme l'Indiecade, qui se déroulera à peu près à la même période et que nous couvrirons comme chaque année, en espérant tomber sur le Baba is You de demain. Et Frostis se fera sans doute un plaisir de participer à nouveau aux Utopiales à Nantes début novembre. Bref, on ne sera peut-être pas à Los Angeles cette année, mais on fait tout notre possible pour être dans les endroits qui comptent.
Rechercher sur Factornews