Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E Sports. It's in the game

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Le succès des MOBA a revitalisé la scène e-sport et en quelques années on a vu l'apparition de tournois avec des prix dépassant le million de dollars pour les gagnants. La consécration pour les e-sports a été l'apparition de tricheurs, de joueurs dopés et de matchs arrangés faisant des e-sports des sports à part entière.

Du coup les gros éditeurs commencent à vouloir leur part du gateau. En octobre, Activision Blizzard annonçait la création d'une division e-sports afin de regrouper et de contrôler l'organisation et la diffusion de tournois portant sur leurs jeux. Les deux nouveaux jeux Blizzard sont d'ailleurs uniquement multi et fortement orientés sur la compétion : Overwatch et Heroes Of The Storm. Pour ce faire, ils ont embauché du beau monde à savoir Mike Sepso (co-fondateur et ancien président de la Major League Gaming) et Steve Bornstein (ancien président d'ESPN et du NFL Network).

Ce mois-ci c'est au tour d'EA d'annoncer sa division d'e-sports baptisée EA Competitive Gaming Division et dirigée par Peter Moore qui devient le Chief Competition Officer. Le but est le même que chez Activision : créer des jeux encourageant la compétition, développer une communauté de fans et organiser/diffuser des tournois. Au niveau des jeux impliqués, il est question de Battlefield, FIFA et Madden NFL. On comprend l'attrait pour le premier. Battlefield joué par des pros est spectaculaire et le néophyte peut comprendre facilement ce qui se passe par oppositon à un MOBA. Mais pour les jeux de sports, au final ça revient au même que de regarder des vrais sports sauf qu'à la place d'athlètes sur le terrain on a des maigrichons dans des fauteuils. C'est comme pour Tony Hawk : certes je pourrais regarder des types jouer sur un écran ou alors je pourrais regarder les X-Games...
Rechercher sur Factornews