Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Doom 4: sa place est dans une brocante (et c'est bon signe)

Niko par Niko,  email  @nik0tine  
 
Rebooté de nombreuses fois, le développement de Doom 4 a été pour le moins chaotique. Mais cette fois, apparemment, c'est la bonne, et Bethesda et id ont profité de la Quakecon pour montrer le bébé en public. En public, mais pas trop : on ne verra pas la séquence de gameplay montrée lors du salon, et il faudra se contenter des twitts de l'assitance.

Le mot d'ordre de Doom 4 semble avoir été de transposer l'original avec les technos modernes (le idTech6, en l'occurrence) : ca se passe toujours dans une base martienne de recherche envahie de (cyber) démons, le gameplay est rapide et bien violent, et les barils rouges explosent quand on leur tire dessus. On retrouve les armes de la série (double barrel shotgun, tronçonneuse, plasma rifle, rocket launcher), et le jeu encourage apparemment la mobilité et le corps à corps - il n'y aura d'ailleurs pas de système de couverture, c'est pour les pleutres. Comme la santé ne se régénère pas toute seule, les ennemis ont la gentillesse de dropper un peu de vie en mourant.

Entorse à ce festival de old-fashioned porn, les devs ont estimé que la recherche de clés rouges et bleues dans le niveau était un peu vieillot, et si on se retrouve devant une porte fermée, il suffit d'arracher le bras d'un cadavre pour le coller sur le scanner d'empreintes digitales. Les décors montrés alternaient indus-scifi et caves martiennes avec une ambiance plus horrifique. 

Bref, Doom 4 est parti pour être bien old-school, et Bethesda a d'ailleurs décidé de le nommer simplement "Doom". Dernière info : le jeu proposera bien un multi, mais il faudra attendre pour avoir plus de détails.
Rechercher sur Factornews