Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
PREVIEW

Gamescom 2019 : premiers pas chez Shiro Games

Frostis Advance par Frostis Advance,  email  @FrostisAdvance  
Développeur / Editeur : Shiro Games
Supports : PC / Xbox One / PS4 / Switch
La French Tech était bien représentée lors de cette Gamescom 2019. Tous les studios sont venus avec une blinde de jeux à montrer, que ce soit pour des mises à jour ou des projets attendus depuis un petit moment. Et c’était exactement le cas de Shiro Games, qui était venu montrer deux de ses productions : Darksburg et Northgard.
Comme pour d’autres éditeurs et/ou développeurs, j’ai décidé de regrouper dans un seul et même article les titres présent à la Gamescom 2019 de Shiro Games, un studio basé à Bordeaux s’étant fait connaître pour Evoland (2013) et Evoland 2 (2015). C’est plus simple pour votre lecture et surtout, l’un des deux jeux est déjà sorti depuis plus d’un an. Et je vais d'ailleurs vous en parler tout de suite.

Le début du développement de Northgard a débuté en février 2017 et il est sorti sur PC le 7 mars 2018 d’après sa page Steam. Notre Joule légendaire avait même publié une preview suite à l’early access. Bref, on commence à bien le connaître et à l’époque, le travail effectué par Shiro Games nous avait tapé dans l’œil, alors que le développement était très loin d’être terminé. Depuis, Northgard a su se faire un nom et a récolté de très bonnes appréciations, de quoi réfléchir à une grosse mise à jour pour dynamiser ce jeu de stratégie/gestion qui se nomme... 

Northgard : mise à jour Conquest

J’ai donc découvert, via un hands-off sur PC, cette 3ème mise à jour qui introduira un nouveau mode campagne, un poil différent. Evidemment, le gameplay ne change pas, mais Northgard: Conquest proposera aux joueurs une sorte de campagne avec des objectifs principaux, mais aussi des missions secondaires générées de manière procédurale. De ce que j’ai vu, cela fonctionne plutôt bien, surtout que ce mode de jeu peut se jouer en solo ou en coopération. Les développeurs m’ont vendu un peu de rêve en m’assurer qu’au final, cela rallonge le plaisir d’environ 100 heures, ce qui n’est pas négligeable pour les accros.

Là où Shiro Games a été malin, c’est sur le fait d’avoir placé quelques conditions de victoires sur ces missions et des règles spécifiques pour chacune d’entre elles. Par exemple, l’une proposera de vaincre un puissant chef, tandis qu’une autre mission nous demandera de survire à un très rude hiver accompagné de blizzards. Cela paraît plutôt intéressant et surtout, reste à voir si tout est vraiment équilibré, ce qui semble être le cas.

Cerise sur le viking, cette grosse mise à jour est totalement gratuite, et sera disponible en premier sur Steam dès cet automne. Et comme je n'ai pas de vidéo de Northgard: Conquest, voici une autre grosse mise à jour en vidéo.

Northgard : la version consoles

L’expression « oui, mais sur Switch », prend tout son sens avec Northgard, qui sortira sur Switch donc, mais aussi sur PS4 et Xbox One. Franchement, même si le downgrade est bien présent sur la version Switch, tout en restant très agréable à l’œil, c’est plutôt vers cette version que je me tournerais.

Concernant le jeu en lui-même, le contenu est copier/coller de la version la PC, mais le studio a modifié l’interface pour s’adapter aux contrôles manettes. En lieu et place des menus très pratique avec le combo clavier / souris, on retrouvera ce qu’on appelle un Dynamic Control Wheel, ce qui peut se traduire par un menu en forme de roue. C’est une méthode très utilisée, notamment dans les FPS pour choisir nos armes, et de ce que j’ai pu essayer (sur Switch), c’est très agréable à l’utilisation. Le choix se fait simplement et tout semble être rangé aux bons endroits. En tout cas, je n’ai eu aucun problème à trouver les ressources dont j’avais besoin.
 
Pour continuer avec les bonnes nouvelles, cette version console sera disponible très rapidement, le 26 septembre pour être exact, en démat’ et en version physique pour environ 35 balles.

Northgard: Uncharted Lands

Enfin, et c’est finalement assez peu surprenant, Shiro Games a décidé de décliner sa licence sous forme de jeu de plateau. Je n’ai malheureusement pas pu essayer une partie complète de Northgard: Uncharted Lands, mais j’ai pu découvrir sa version bêta. La manière de jouer est calquée sur ce qui se retrouve dans le jeu vidéo, à savoir plusieurs systèmes. On retrouve évidemment les déplacements et actions, mais aussi un système de récolte, agrémenté par les saisons (été/hiver), le tout disposé sur des carreaux.
 
Via un système de deck qui se composera avec un peu plus de 100 cartes en tout, il faudra choisir son clan : loup, ours, cerf, chèvre ou corbeau, et je suppose qu’il faudra atteindre un objectif. Sur ce point, je ne sais pas trop, mais j’ai tout de même pu voir les différentes figurines composant le jeu avec quelques modèles de créatures (loup, ours, Valkyrie et Draugr).

Les parties semblent s’orienter vers du 25 minutes par joueur, donc cela peut vite grimper puisque l’on peut jouer de 2 à 5 maximum. Dans tous les cas, Shiro Games compte bien expliquer tout cela rapidement avec la campagne Kickstarter qui débutera à l'automne 2019.

Darksburg 

Changement de style avec Darksburg, un jeu survie typé action, en coopération se jouant par équipe de 4. Le but étant de traverser la ville de Darksburg tout en tabassant des zombies et autres boss, sans se faire éclater au passage. Pour ce faire, nous avons le choix entre 4 personnages totalement cliché, mais ça a l’air d’être assumé : la Soeur Abigail avec son énorme croix, Runolf un aubergiste à la grosse barbe blonde, la chasseuse de prime Rose accompagnée de son écureuil Twig, et enfin, Varag, un loup-garou.

Pour ce qui est de jouer, j’ai eu droit de tester une pré-alpha, accompagnée de ses quelques bugs, ce qui est tout à fait normal. Néanmoins, j’ai trouvé le tout hyper dynamique et les développeurs ont réussi à prendre les bonnes idées là où elles sont : vue à la Diablo, jouabilité d'un MOBA, pouvoirs qui se regénèrent et qu’il faudra donc doser, etc. Evidemment, tout n’est pas encore parfaitement calibré, comme par exemple l’équilibrage entre les personnages. A moins que mon compagnon de route (un autre journaliste) ne soit vraiment mauvais, j'ai eu beaucoup de moins de mal à jouer que lui, qui n’a pas arrêté de mourir bêtement. De plus, les développeurs n’ont pas encore vraiment statué sur le nombre d’ennemis à l’écran. Alors oui, il y avait pas mal de zombies, mais rien d’insurmontable non plus.

Il sera aussi possible de jouer avec les méchants et c’est d’ailleurs probablement la partie la plus compliquée à maîtriser pour Shiro Games, puisque c’était totalement pété. J’ai eu le plaisir de jouer avec The Executioner et de tout tuer sur mon passage sans aucune difficulté.

Bref, il reste du taf et Shiro Games a tout le temps de s’y pencher, puisque Darksburg est pour l’instant prévu pour l’année 2020 sur Steam. Au passage, vous pouvez déjà l’ajouter à votre liste de souhaits.

Shiro Games continue son petit chemin tranquillement et commence doucement, mais sûrement, à se faire un nom en s’essayant à plusieurs styles de jeu et supports. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est à la hauteur, avec même quelques bonnes surprises comme cette arrivée dans le domaine du jeu de plateau.
Rechercher sur Factornews