Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
PREVIEW

Gamescom 2019 : premier assassinat dans XIII

Frostis Advance par Frostis Advance,  email  @FrostisAdvance  
Développeur / Editeur : Microids
Supports : PC / Mac / Xbox One / PS4 / Switch
​Novembre 2003. Ça remonte. Pourtant, je me souviens parfaitement du fun que j’ai eu en jouant à XIII sur mon GameCube d’amour. A l’époque, le jeu était développé par Ubisoft. Mais pour ce remake, c’est PlayMagic qui s’en occupe, un petit studio basé à Malte, avec Microïds à l’édition.
 
A l’époque du test sur Factornews, nous avions qualifié XIII comme n’étant « Pas le FPS du siècle, mais au moins un jeu qui méritera allègrement une place sur l'étagère des hits de la fin d'année ». Je ne vais pas contredire cela et d’ailleurs, Microïds non plus. Tout le monde sait bien que, même si la BD créée par Jean Van Hamme et Willian Vance est hyper connue, le jeu reste quant à lui dans la catégorie du double A. Néanmoins, comme le premier essai avait plutôt marqué les esprits avec son graphisme en cel-shading, attardons-nous un peu sur ce remaster.

Enfin, remake comme me l’a mentionné le présentateur (hands-off oblige), puisque PlayMagic ne s’est pas contenté d’effectuer un lifting et un mode écran large. Dans cette longue vidéo de 20 minutes tirée d’une version alpha, j’ai pu remarquer deux nouvelles choses. La première est, et ça peut paraître logique en 2019, une fonction de sprint. Absente en 2003, on pourra maintenant courir avec XIII, ce qui pourra muscler un peu notre jeu. La seconde chose ajoutée est une visée à deux mains, afin de mieux gérer le recul des armes. Ce n’est pas grand-chose, mais c’est à noter.

Pour le reste, l’histoire sera la même, à savoir calquée sur les 5 premiers albums de la bande dessinée. Je n’ai pas pu revoir la scène avec la jolie femme en maillot de bain rouge, ni celle de la mort de l’assistant du président William Sheridan, mais tout sera normalement encore présent. Cependant, j’ai pu voir à quoi ressemble le jeu actuellement, d’un point de vue technique. On ne va pas se mentir, la peinture est encore fraîche et je comprends maintenant le report à une date qui se situe quelque part en 2020, plutôt qu’en novembre de cette année. Cependant, le travail effectué semble fidèle à l’original, avec ces petits effets BD, apportant un peu d’originalité. Un headshot ? Une case apparait pour montrer l’action. Un ennemi marche pas très loin ? Des onomatopées sont là pour signaler ses pas un peu lourds. Franchement, c’est chouette, d’autant que la bande son jazz est elle aussi présente.

Autre information à mentionner, ce remake proposera un mode multijoueur comme à l’époque, à savoir qu’il s’agira d’un écran splitté. Quid d’un mode en ligne, ou même d’un mode local avec 4 Nintendo Switch ? Je reste sans réponse, pour l’instant.

XIII était un bon petit FPS avec sa tête en cel-shading en 2004. Reste qu’en 2019, cela fait toujours son petit effet, donc gardons du coin de l’œil les aventures de cet homme énigmatique qui reviendra en 2020 sur Switch, PS4, Xbox One, PC et Mac.
Rechercher sur Factornews