Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
PREVIEW

EGX 2019 : Premiers animaux bavards dans Lord Winklebottom Investigates

billou95 par billou95,  email  @billou_95
Développeur / Editeur : Cave Monsters
Support : PC
Qu'est-ce qu'ont en commun une biquette majordome, un goret barman et un goéland porté sur la boisson ? Ils vivent tous dans l'imaginaire un peu timbré du duo à la vie comme au travail de Cave Monsters qui préparent leur point & click peuplé d'animaux humanisés Lord Winklebottom Investigates. A peine leur Kickstarter validé qu'ils décidaient de faire le déplacement jusqu'à Londres pour présenter une démo du jeu à l'EGX, on ne pouvait décemment pas rater l'occasion de prendre en main ce murder mystery so British !

 
Fortement inspirée par l'ambiance années 1920 des romans d'Agatha Christie ou Arthur Conan Doyle, Charlotte Sutherland tente désespérément de garder son sérieux en me pitchant son jeu. Invité sur l'île de Barghest par son ami d'enfance, l'Amiral Gilfrey, le détective au long cou Lord Winklebottom débarque accompagné par son fidèle hippo-pote Dr Frumple pour se rendre compte que Gilfrey est décédé d'une mort pas si naturelle qu'il y parait. Ensemble, la girafe et le docteur vont mener l'enquête et rencontrer des personnages hauts en couleur comme vous avez pu le constater dans l'introduction ci-dessus. Pour accompagner ces rencontres zoologiques uniques, la créatrice du jeu a écrit une histoire loufoque et des dialogues à l'humour anglais très appuyé qui font mouche dès les premières lignes (bien qu'elle m'ait assuré avoir sécurisé une traduction française intégrale lors de sa campagne de financement). La courte démo que l'on a pu prendre en main se déroulait au tout début du jeu, avant même l'arrivée des deux héros sur les lieux du crime.

A la recherche d'un navire pour les transporter jusqu'à la dernière demeure de l'amiral, Winklebottom costume queue-de-pie et pipe au bec a entendu parler d'un marin qui serait prêt à l'emmener lui, Frumple et la tasse de thé toujours pleine du hippo par-delà le rivage. Le hic c'est que le Bulldog en question a perdu sa licence de navigateur suite à des "soucis administratifs" et cuve son malheur au bar du coin après s'être enfermé à l'intérieur. Pour pouvoir le persuader de reprendre du service, il faudra donc tout d'abord récupérer les clés du rade et les remettre au cochon qui fait office de tenancier. Une tâche facile lorsque les clés sont planquées au premier étage, qu'on est une girafe adulte équipé des bons outils dénichés sur les docks. Seulement voilà, pour récupérer le permis du Bulldog, il faudra accomplir des tâches diverses pour le capitaine du port, un macareux affublé d'un k-way jaune et saouler un goéland énervé pour lui piquer ses outils. Tout ça pour au final se rendre compte que le rafiot du marinier n'est autre qu'une pauvre petite barque. La traversée promet d'être mouvementée...

La direction artistique du titre rappelle fortement la mode des peintures d'animaux humanisés du 19e siècle, tout en exagérant les traits des personnages pour accentuer l'effet loufoque de la chose, ce qui passe très bien avec les dialogues piquants et les voix surjouées du duo improbable (doublé par le mari de Charlotte !). Pour ce qui est du gameplay, Lord Winklebottom Investigates utilise un système de point & click classique à base d'association d'objets entre eux à l'aide d'un discret menu qui se cache automatiquement et c'est à peu près tout ce qu'il y a besoin de savoir. On attendra un peu avant de juger de la difficulté des énigmes mais vu la direction prise par la créatrice, on n’a pas de mal à imaginer un titre accessible se destinant à un large public. Même si Charlotte se confronte pour la première fois au développement en solo, le projet est déjà relativement bien avancé et elle a annoncé sur son Kickstarter une fenêtre de sortie aux alentours de mai 2020. En tout cas, le rendez-vous est déjà pris pour nous !

Rechercher sur Factornews