Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
PREVIEW

EGX 2019 : Premières piquettes bouchonnées dans Hundred Days

billou95 par billou95,  email  @billou_95
Développeur / Editeur : Broken Arm Games
Support : PC
L'un des jeux les plus atypiques qu'on ait pu voir cette année est sans nul doute Hundred Days, le premier projet de Broken Arm Games. Ces amoureux du raisin qui ont grandi dans des familles ayant baigné de près ou de loin dans l'exploitation du vin ont décidé de faire leur propre simulateur de propriété vinicole... et de le présenter au royaume du houblon et de l'orge distillée. Malin.
Au fil des saisons, Hundred Days vous demandera donc de prendre en charge tout ou partie de l'exploitation, de la préparation des parcelles jusqu'à la culture des cépages, leur soin éventuel en cas de catastrophe climatique ou de maladie transmise par une éventuelle bactérie, à la récolte et tout le processus de fermentation du fruit. Pour ce faire, il faudra évidemment mettre les mains dans le cambouis et trifouiller des interfaces avec des réglages à n'en plus finir qui sont tous basés sur ceux effectués dans la réalité, mais il faudra également jouer avec un petit pendant puzzle-game, notre ferme possédant en son centre un damier qui nous autorisera à poser un certain nombre de cartes "action" par jour, cartes représentant l'une des tâches du vigneron (récolte, traitement, pressages, mise en bouteille, vente au détail/à la grande distribution).

Les actions sont pareilles à des briques de Tetris et on ne pourra pas tout poser en une journée. Il faudra faire des choix stratégiques, sachant que certaines opérations durent plusieurs jours... En plus des saisons et leurs aléas (gel, canicule, etc.), le jeu nous enverra régulièrement à la tronche les "catastrophes" climatiques rencontrées dans l'année par les artisans du vin : grêle, foudre, bactéries et j'en passe. Enfin, les algorithmes du jeu se basent sur de véritables données fournies par les exploitants, ce qui renforce sa crédibilité. Pour tout vous avouer, étant complètement novice dans le grand art du pinard, j'y suis allé en simple curieux et j'en suis sorti avec l'envie d'en apprendre plus sur les mystères qui entourent la culture de la vigne et les problématiques rencontrées par ceux qui y travaillent.

La démo nous mettait en face d'une propriété italienne déjà bien implantée et les développeurs nous ont assuré qu'en plus de proposer des campagnes en France, Californie, Allemagne ou Chili, le jeu se bardera de tutoriaux pour expliquer ici les tenants et aboutissants de chaque étape de la fermentation, là les astuces pour obtenir un vin d'exception. En bonus, il se pourrait même qu'ils ouvrent leur titre à la communauté de vignerons amateurs qui pourront entrer les métriques correspondant à leurs cépages dans le système via Steam Workshop. On ne vous cache pas que pour des novices en la matière, débouler au milieu de tous ces termes techniques, c'est un poil compliqué, mais si la jeune équipe tient ses promesses, on a là un titre éducatif qui va plus loin que le jeu de gestion lambda, aussi on ne manquera pas de suivre le vieillissement du jeu en fut jusqu'à sa sortie. 

Rechercher sur Factornews