Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
PREVIEW

EGX 2019 : Premières histoires courtes dans Welcome To Elk

billou95 par billou95,  email  @billou_95
Développeur / Editeur : Tripple Topping
Support : PC
Révélé en juillet dernier, Welcome To Elk fait partie de ces jeux qui se vivent plus qu'ils ne se racontent. On va néanmoins faire une petite exception parce qu'il reste encore pas mal de boulot à ses créateurs pour le terminer et, qu'entre temps, on ne voudrait pas que vous passiez à côté de cet ovni.
Lorsque Lauge, le frère d'Astrid Refstrup s'est embarqué pour un road trip de l'Amérique profonde  au Groenland il y a quelques années, il était loin de se douter de ce qu'il allait rencontrer : des gens authentiques qui ont tous des histoires à raconter. Parfois drôles, dramatiques, souvent teintées de tristesse, ces tranches de vie, il a eu l'envie de les raconter. Et ça tombe bien, sa soeur est la directrice de Tripple Topping, studio de jeux indépendants colorés et engagés déjà à l'oeuvre sur Spitkiss paru l'année dernière sous la bannière de Dear Villagers. A peine leur jeu sorti qu'ils sont donc déjà au charbon sur Welcome To Elk, une compilation de ces histoires courtes remodelée sous la forme d'un petit jeu d'aventure aux personnages tout mignons. On pourrait s'y méprendre en regardant les premières images du jeu ci-dessous, mais Welcome To Elk décrit bien le quotidien difficile des oubliés du système qui vivent dans ces régions reculées.

Dans le jeu, Frigg déboule de sa métropole pimpante avec ses petites habitudes de citadine, son Internet et son Uber sur l'île reculée et fictionnelle d'Elk. Dans l'unique village du caillou, elle va rapidement faire connaissance avec chacun des habitants qui ont tous des vies incroyables. En discutant avec eux dans le bar du bourg et en vagabondant, elle passera son temps à rendre des services en échange de dialogues toujours enrichissants. Le titre alterne donc mini-jeux anecdotiques à la Wario Ware et dialogues scriptés tout en mettant en contraste Elk et les événements réels. Dans la courte démo que nous avons pu faire, il était question d'un père de famille rattrapé par son passé. Incarcéré pendant un temps, le bon gars n'a eu d'autre choix que de tuer un autre détenu pour survivre. 

Des années plus tard, les membres d'un gang déboulent pour lui régler son compte sous les yeux de sa femme et sa petite fille. Le gameplay proposait à la fillette de dire adieu à son père dans un mini-jeu musical assez touchant... S'en suivit un bout de film dans lequel le frère du créateur du jeu raconte toute l'histoire du meurtre comme elle lui a été narrée lors de son voyage, face caméra. Glaçant. Si les développeurs nous ont assuré ne pas avoir l'envie d'abuser de ces mises en rapport brutales jeu vidéo versus réalité, leurs intentions sont claires : colporter ces tranches de vies anonymes, mais véritables. On reviendra évidemment sur le jeu à sa sortie l'année prochaine.

Rechercher sur Factornews