Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

[E3 2017] Premiers pious-pious dans Star Wars Battlefront 2

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Mine de rien je n'ai pas couvert l'E3 depuis 2013. Cette édition 2017 est donc pour moi un retour sur le terrain. Armé d'un bloc-notes Zelda et d'une montre Etoile De La Mort, j'attaque le salon avec la présentation de Star Wars Battlefront 2 le sourire aux lèvres.

Le reboot de 2015 était en demie-teinte avec du bon (les graphismes), du moins bon (l'absence de classes de personnages et d'escouades, la limitation à 40 joueurs...) et du vraiment pas bon (l'absence de batailles spatiales et de mode solo). Pour ce second opus, EA nous a expliqué qu'ils ont écouté les retours des joueurs et que DICE a tout réparé.
Battlefront 2 comportera donc des batailles spatiales et un mode solo mais au lieu de présenter tout cela dans la démo, EA a choisi de nous balancer sur Naboo dans une petite map et dans un mode de jeu où les clones de la République doivent défendre le palais tandis que les droïdes de la fédération du commerce doivent le prendre d'assaut. On ne sait pas qui a choisi cette carte mais il faudrait peut-être expliquer à EA que l'épisode I n'est pas exactement le préféré des fans, sauf à pouvoir massacrer des armées de Jar-Jar.  En plus d'être petite, la carte est globalement un long couloir tout plat. Ne connaissant pas la carte et découvrant le gameplay, je vois mal comment les clones ont la moindre chance de gagner.

Histoire d'achever les PCistes, on jouait au pad et en vue à la troisième personne.  Pourtant DICE a bien corrigé certains aspects : les escouades sont de retour tout comme 4 classes de personnages (Assault, Officer, Heavy et Specialist), chacune avec ses aptitudes et ses armes propres : l'Officer peut placer ses tourelles, le Specialist est le sniper... En réalisant différentes actions (capturer un objectif, blesser/tuer des gens...), on gagne des battle points. Ces deniers servent à invoquer les héros des films ainsi que les véhicules. Dans l'idée ce n'est pas bête mais les joueurs doués vont donc gagner trois tonnes de battle points et vont pouvoir abuser de ces bonus. J'ai fait ainsi une bonne partie du jeu en super-droïde de combat vu qu'il ne coute que 2000 battle points. Ca fait un peu peur pour l'équilibre global du jeu.

Naboo et les couleurs


Les armes font toujours piou-piou et je n'ai pas eu l'impression que les sensations de tir s'étaient améliorées. Malgré le fait que j'utilisais un gros blaster lourd, les ennemis ne bronchaient pas en recevant mes lasers. Idem de mon côté : on ne comprend pas bien quand on se fait toucher ni d'où les tirs viennent. Les armes des droïdes devaient refroidir et en les rechargeant au bon moment (à la Gears Of War), on débloque l'attaque spéciale. Au début on trouve que cela ajoute un peu de tension mais rapidement cela casse le rythme et on passe temps fou à refroidir sa pétoire. Il y a bien un système d'escouade même s'il n'est pas aussi poussé que dans un Battlefield. Par contre le nombre de joueurs semble toujours limité à 40.

Les véhicules terrestres (AT-RT et tank) sont puissants et rigolos à conduire. Les chasseurs aériens le sont moins. Comme la carte est toute petite, ils se trainent méchamment histoire de ne pas traverser le terrain de jeu en cinq secondes. On a plus l'impression de piloter des coucous de la première guerre mondiale que des astronefs futuristes. Ne comptez pas non plus sur des délires à la Battlefield où on s'éjecte de son vaisseau en plein air : dans Battlefront 2, on crève avec son appareil comme un bon capitaine. Encore une fois, l'aire de jeu n'était pas exactement propice à des combats de véhicules.

Est-ce que Star Wars Battlefront 2 sera un bon jeu ? C'est très dur à dire car le choix de la carte et du mode de jeu ne permettait pas tellement d'explorer les grosses nouveautés du jeu mais elle mettait en exergue ses défauts. On espérait vaguement des batailles épiques sur Endor mélangeant terre et espace et on s'est retrouvé coincé dans une rue de Naboo à faire piou-piou sur des clones qui n'avaient pas une chance.
Rechercher sur Factornews