Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Zoë Quinn est de retour, et elle veut vous mettre des trucs dans les fesses

Hell Pé par Hell Pé,  email  @hellpe
 
À la soirée super-secrète des quinze ans de Factornews, alors que nous étions tous bien remplis de Cacolac, un Joule échévelé s'est mis à tambouriner sur la table en déballant son Ultime Plan de Conquête du Monde, mais c'était pas très clair et entre deux évocations d'expériences intimes avec des pandas, il nous a semblé l'avoir entendu parler de "faire du clic" et "séduire le public féminin". Comme nous autres, candides rédacteurs non financés par la pub, ne savions pas de quoi il s'agissait, nous sommes allés quérir conseil auprès des gens sûrs de l'internet, chez 4chan, Reddit ou les anciens lecteurs de miniblob. Il nous est rapidement apparu que pour "séduire le public féminin" et "faire du clic", les meilleurs sujets à aborder seraient respectivement la sodomie entre hommes et Zoë Quinn. À moins que ce ne fut l'inverse, mais on s'en rappelle plus, on avait vraiment bu beaucoup de Cacolac.

Donc, Zoë Quinn - qui a continué à faire des trucs après s'être fait lyncher par l'Internet, merci pour elle - s'est récemment lancée dans son projet le plus ambitieux en date : une adaptation vidéoludique des œuvres du docteur Chuck Tingle, auteur de livres aux titres que l'on pourrait traduire par Le professeur T-Rex m'apprend l'homosexualité, Les fesses de Schrödinger, Pilonné par le président Bigfoot, Pilonné dans les fesses par mes propres fesses ou encore Leonardo DiCaprio remporte enfin son Oscar, qui le pilonne dans les fesses (on vous laisse regarder sur Google Images si vous ne nous croyez pas). Histoire de coller au ton, Project Tingler (c'est le nom de code du jeu) prendra la forme d'une dating sim en full motion video. Dans la langue de Maître Gims, ça veut dire que vous allez draguer des hommes musclés filmés avec des masques d'animaux. Qui veulent vous pilonner dans les fesses.

Comme les journalistes vrais de vrais jeux vidéo étaient tous trop occupés cet été à pleurnicher sur No Man's Sky, ce sont les hipsters de Vice, récemment passés sous la direction de l'ex-Giant Bomb Austin Walker, qui sont allés filmer Zoë Quinn (mais pas Chuck Tingle, qui cultive le secret) dans son studio, entourée de top modèles masculins qui n'en mènent pas large. Le petit documentaire de 10 minutes qu'ils ont publié le 24 août dernier est hélas un peu trop lisse, et préfère s'appesantir encore une fois sur le GamerGate que de creuser plus avant les mécaniques du jeu, que l'on devine pas encore terminé. Néanmoins, les intentions de Quinn, qui avait déjà publié un manifeste pour du "jeu vidéo punk" en mars 2015, sont assez clairement exposées dès le début de la vidéo :
Je fais des trucs chelou. Le but du jeu est de trouver les pires conneries qu'on puisse faire, et je veux qu'en retour le jeu devienne encore plus débile et ridicule. (...) Ça ne m'intéresse pas tellement de faire des jeux vidéo traditionnels.
Surtout, la vidéo omet de mentionner ce que Quinn précise sur son blog : Project Tingler sera le brouillon d'un autre jeu plus ambitieux, FailState, décrit par Quinn comme "une lettre d'amour en FMV à l'échec absolu et à tout ce qui est kitscheries", et dont le développement a déjà commencé. En tout cas, on est bien contents de voir que la période Depression Quest de Zoë Quinn semble révolue.

Rechercher sur Factornews