Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

You must be "this" mature to play games

M0rb par M0rb,  email
 
Pendant que le reste de l'internet tente de se prouver à lui-même qu'il est mature en bashant sur le dernier jeu à la mode, Factor continue de s'en foutre vaguement et de démembrer du pixel sans le moindre remord. Mais comme on aime bien mettre les pieds dans le plat et gratter quelques clics au passage, on partage avec vous quelques morceaux de bravoure :


- The Verge a joué à Shadow of Mordor et comme tout le monde ils ont trouvé ça bien. Mais comme il faut bien manger, et entretenir son image de rédacteur adulte et responsable, Chris Plante a eu une crise de lucidité : Shadow of Mordor est en fait un simulateur de terroriste néocolonialiste et c'est affreux !
"Le concept de ce jeu est choquant quand on y pense. On y incarne un mec blanc super fort qui utilise la peur et les actes d'extrême violence pour manipuler le comportement d'un ennemi, détruire sa structure militaire, et au final le soumettre et gagner son contrôle tout en étant en infériorité numérique. Réfléchissez-y vraiment : il s'agit d'un jeu vidéo sur un homme terrorisant une culture étrangère entière, tuant, torturant et soumettant des centaines d'êtres vivants. Êtres qui n'ont qu'une connection lointaine avec le véritable ennemi : un autre mec blanc super fort."

Depuis 25 ans que les enfants incarnent un plombier caucasien psychopathe génocidant la race des tortues il serait temps de se rendre compte du paradoxe jeu vidéo.
Chris, qui malgré sa prise de conscience ne peut s'empêcher de jouer au jeu pour le sentiment de puissance qu'il procure, souhaiterait que les développeurs justifient ces choix et abordent le sujet avec plus de maturité.
Pour qu'il n'ait plus besoin de faire des interprétations douteuses pour vivre de sa pige, on lui propose de jouer par exemple au premier Assassin's Creed dont le conflit de civilisation, l'assassinat et le terrorisme sont le propos, et d'ouvrir un bouquin sur les Nizârites s'il n'arrive toujours pas à boucler un article intéressant sur le sujet.

On rappelle également à ce cher Chris que si tuer du pixel à la chaine reste un problème, il existe d'excellentes alternatives aux FPS/TPS pour satisfaire ses besoins de construction et d'interaction sociale telles qu'Animal Crossing ou Minecraft (attention à bien activer le mode peaceful cette fois).



- Shadow of Mordor toujours, c'est Polygon cette fois qui publie un article sur l'ambiguïté d'utiliser le mécanisme du stealth kill pour embrasser sa femme dans le tutorial. Erreur de game design, sexisme, vocabulaire vidéoludique inadapté et autres remarques issues d'une introspection trop longue, l'auteur débite encore plus de futilités qu'un rédacteur de Factor raclant les bas fonds de l'internet un dimanche matin.



- Enfin surfant sur la vague Hatred (y'a pas de raison que ça ne serve que les devs) Polygon tente de s'acheter une personnalité en reniant son adolescence gothique. Ben Kuchera vous explique qu'il n'a plus 15 ans, que tout celà est vu et revu et que ça n'a donc plus aucun effet. D'où l'utilité d'écrire sur le sujet.
"- Maman regarde ! T'as vu comme je suis mature ? Maman ! Tu regardes pas !!"

 
Rechercher sur Factornews