Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

You Have Taken The Lead

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Après Starcraft 2, DeepMind s'est attaqué à un autre classique du jeu vidéo : Quake 3 Arena. L'équipe de Demis Hassabis a créé une IA capable de jouer en équipe au mode Capture The Flag en utilisant une version modifiée du jeu et les mêmes informations que des joueurs humains à savoir le retour visuel et le score. Puis les agents de l'IA en question se sont entrainés en faisant plus de 450 000 parties sur des cartes générées aléatoirement .

Ils ont ensuite affronté des pros de Quake 3 et l'humanité a pris cher. Les humains n'ont gagné que 25% des parties. Il faut dire que le temps de réaction des agents est moitié moins long que celui des humains et qu'ils faisaient mouche 80% du temps contre 50% pour les humains. Même en augmentant de manière artificielle le temps de réponse des agents et en réduisant leur précision de tir, les agents ont continué de gagner. A noter quand même que les agents sont meilleurs à courte distance mais que les humains sont meilleurs quand il s'agit de jouer les snipers.

Tout cela est décrit en détail dans un papier publié dans le magazine Science. Il y a cependant un détail assez étrange : le verbe "shoot" et ses dérivés ne sont jamais mentionnés. DeepMind préfère parler de "tag" (marquer). Le même terme est utilisé en paintball pour se distancer de l'aspect militariste de la chose. On peut aussi s'interroger sur le choix de Quake 3. DeepMind fait partie des entreprises qui ont juré de ne jamais employer leur technologies à des fins militaires mais cela fait le deuxième jeu d'affilé qui s'apparente vachement à de l'entrainement militaire.

Max Jaderberg, en charge du projet Quake 3, a expliqué que "nous utilisons des jeux comme la capture de drapeau afin d'explorer des concepts come la planification, la stratégie et la mémoire qui sont essentiels dans le développement d'algorithmes qui peuvent être utilisé pour résoudre des problèmes réels". Certes mais on peut attendre le même but sans entrainer des IAs à tirer sur des gens virtuels. Une des explications possible est le fait que Quake 3 soit open source permettant ainsi de modifier le jeu pour connecter DeepMind. Mais c'est loin d'être le seul jeu open source. Pourquoi ne pas tester DeepMind sur Micropolis, Simutrans, Minetest, Ryzom, SuperTuxKart,... Ce dernier a même un mode capture du drapeau.
Rechercher sur Factornews