Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Xbox One : 21 jump in

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
"Attendez, deux secondes, je voulais vous dire quelque chose. Heu ... Je gueule souvent sur vous, non c’est vrai, je je suis un peu sec, tout ça. Mais pour quelqu’un comme moi qui ai facilement tendance à la dépression, c’est très important ce que vous faites.
-Ah bon ?
-Ouais. Parce-que, je ne sais pas comment vous dire. C’est systématiquement débile, mais c’est toujours inattendu. Et ça, c’est très important pour la ... la santé du ... du cigare."

Après la charge virulente de Sony contre la politique de Microsoft concernant l'occasion et les DRM, on aurait pu penser que Microsoft laisse les choses se tasser voire tente de faire machine arrière. Bien au contraire, ils ont mis en ligne une page récapitulant tous les pré-requis pour jouer à la Xbox One durant son lancement et c'est encore pire que ce qu'on pensait.

Cette page commence par rappeler les petites douceurs qu'on connait à savoir Kinect obligatoire et l'impossibilité de donner/prêter/revendre certains jeux. Mais MS a fait encore plus fort : le Xbox Live ne sera disponible au lancement que dans certains pays, les mêmes pays que ceux où sera lancée officiellement la console. Le problème est que le Live sert aussi à activer les jeux. Du coup si vous n'habitez pas dans la liste des 21 pays du lancement, acheter la console en import ne servira à rien car vous ne pourrez pas jouer aux jeux.

C'est d'autant plus absurde que la console ne crache plus que du numérique et du 720p au minimum. En 720p/1080i/1080p, les normes NTSC et PAL n'existent plus (même si la différence 50/60 Hz subsiste pour les contenus télévisuels) donc le zonage n'a plus aucune raison technique. Ce n'est pas non plus une histoire de langue sinon pourquoi la console serait-t-elle disponible au Brésil et pas au Portugal ? On doute que ce soit une raison de taille de réseau de distribution. On parle de Microsoft, pas d'un vendeur de kebabs sur le marché. C'est peut être aussi un problème de dimensionnement des infrastructures réseau mais ça la fout mal après avoir vanté les mérites des 300.000 serveurs du Xbox Live.

Au passage, l'Asie devra attendre 2014 pour jouer à la Xbox One. Vu les ventes de la 360, MS devrait abandonner le Japon. Plus le temps passe et plus Microsoft doit se perdre en explications, FAQs, démentis,... Quand il y a besoin de tartiner des pages et des pages pour expliquer comment fonctionne un système, c'est qu'il y a un problème. On va aussi se retrouver avec des listes de jeux pour savoir lesquels sont protégés, quelles sont les limitations... Enfin comme pour tous les systèmes fermés bien débiles, ça va être un défi pour les hackers de tout poil et ils vont se faire un plaisir de monter des VPNs et des serveurs d'activation non-officiels, de trouver des failles voire de lancer des bons vieux dénis de services. Microsoft aurait dû retenir des leçons du hack du PSN. Si le Xbox Live tombe plus d'une journée, personne dans le monde ne pourra jouer sur Xbox One. D'une certaine manière, ils ont retenu la leçon : les conditions d'utilisations qu'on devra accepter pour utiliser la Xbox One interdisent les class action.
Rechercher sur Factornews