Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

XBLA : la fuite des cerveaux

Skizomeuh par Skizomeuh,  email  @Skizomeuh
 
Ron Carmel de 2D Boy (World of Goo) publie une enquête auprès de ses camarades développeurs indépendants. Il en ressort de cet article fort instructif qu'un désamour grandissant pour le XBOX Live Arcade est en marche, de plus en plus d'indies de ce panel choisissant le PSN comme terre d'accueil.

L'étude montre aussi que les 2 plateformes consoles malgré leur poids attirent largement moins les développeurs que le PC, Mac ou iOS. La faute principalement à la difficulté de travailler avec le propriétaire de la plateforme : si travailler avec Sonysemble relativement facile, les relations avec Microsoftseraient considérées comme atroce et pire qu'avec Nintendopour près de la moitié des sondés.

Carmel égrène les raisons - en autant de points à corriger - qui pourraient conduire à moyen terme le XBLA à sa perte...

• Un contrat à sens unique à la limite de l'insulte qui fait perdre un temps et de l'argent considérable en négociations.
• Une visibilité du service et des bons jeux perfectible même si des efforts ont été faits.
• L'obligation de passer par Microsoft Game Studio et donc de se voir affecter un producteur de la maison commis d'office, coûteux et obtus pour la plupart.
• Un cahier des charges technique complexe et contre-productif rendant le circuit de certification interminable.
• L'obligation de signer un accord d'exclusivité.
• Un sésame d'entrée beaucoup trop fermé : censé à la base limiter l'afflux de bouses cela n'empêche pas les gros éditeurs d'en placer (ceux-ci disposent de slots XBLA qui leurs sont réservés et dans lesquels ils peuvent placer ce qu'ils veulent)
• Le passage obligé par l'ESRB, lui aussi coûteux et long
• L'obligation de faire du contenu en relation avec les avatars
Rechercher sur Factornews