Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Vous avez désormais le droit de revendre vos jeux Steam (mais vous ne pourrez toujours pas le faire)

Hell Pé par Hell Pé,  email  @hellpe
 
C’est le jour où j’ai acheté l’Orange Box à Auchan, puis que je l’ai prêtée à un pote avant d’essayer de l’installer sur mon propre PC que j’ai découvert la dure réalité du jeu vidéo dématérialisé : une clé CD activée le reste à jamais, et un jeu associé à un compte Steam ne peut plus être donné à personne, encore moins vendu. Mon Orange Box ne servait donc plus à rien, car voyez-vous, j’ai beau avoir acheté le disque à Auchan, c’était à mon pote – qui avait activé la clé le premier – que Valve a "fourni" sur "abonnement", et non vendu, le jeu. On ne possède pas un jeu Steam, on y a juste un accès illimité. C’est ce que disent les CGU.

Du moins, plus pour longtemps, puisque le TGI de Paris a annulé ces clauses des CGU mardi dernier. Les jeux acquis sur la plateforme de Valve sont bien des jeux achetés. Et s’ils sont achetés, on a donc le droit de les revendre.

Ne comptant pas de juristes parmi la rédaction, on vous laisse consulter le résumé de Marc Rees, qui lui l’est. Nous noterons tout de même un détail : à l’heure actuelle, même si Valve ne peut plus s’opposer à la revente d'un jeu Steam, il paraît cependant impossible d'y procéder pour de vrai. S’agirait-il de vendre votre mot de passe Steam ? De mettre les fichiers du jeu dans un zip (à supposer qu’il soit sans DRM) et de supprimer votre copie dès l’instant où l’acheteur vous aura payé ? Numerama estime qu’« en théorie », l’arrêt du TGI « doit conduire Valve à prévoir la possibilité de pouvoir faire une revente de jeu sur sa plateforme ». À supposer que l'analyse juridique soit bonne, ce ne sera pas pour toute de suite, Valve comptant évidemment faire appel. La "victoire pour les gamers" dont se targue l’UFC-Que Choisir (tout en annoncant vouloir élargir la décision du juge aux autres plateformes) est donc à tempérer.
Rechercher sur Factornews