Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Un cas pour familles de france

Arnaud par Arnaud,  email  @drsynack
Un article intéressant, que je me garderais de juger ici, fait état d'un joueur d'EverQuest qui s'est suicidé d'une balle dans la tête l'année dernière. Sa mère a décidé de porter plainte contre Sony Online Entertainment car elle estime que le jeu en question est responsable de sa mort.

Evidemment ce n'est pas une première dans l'univers des jeux vidéo, mais c'en est une dans l'univers, beaucoup plus restreint celui-la, des biens nommés Massively Multiplayer Online Roleplaying Games. Il est certain que lorsqu'un jeune passe des heures sur Soldier of Fortune ou Counter-Strike l'analogie "la violence virtuelle amène à la violence réelle" est aisée, en revanche dans EQ je vous défie de trouver une seule goutte de sang, un seul membre coupé ou un seul mot qui ne soit pas dans le dictionnaire académique.

Mais d'après Elizabeth Woolley, la mère du suicidé, "(EverQuest) est comme n'importe quelle autre drogue. Soit vous mourrez, soit vous devenez fou, soit vous arrêtez". Je joue depuis 3 ans à ce jeu et je ne suis parvenu à aucune de ces trois possibilités. Comme de nombreux autres. Evidemment, l'histoire ne dira jamais si le jeune Shawn Wooley avait des prédispositions suicidaires, éventuellement révélées par ce jeu.

Alors madame, on comprend votre douleur et votre chagrin, mais il ne faut pas le confondre avec de la haine et jeter la pierre aux autres. Ah, ben je l'ai jugé finallement, cet article.
Rechercher sur Factornews