Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

The Binding of Isaac Alpha Rebirth Plus Afterbirth Turbo † Zero Antibirth HD

Nicaulas par Nicaulas,  email  @nicaulasfactor
 
Par manque de place et parce qu'il est sorti fin 2015, je n'ai pas cité Afterbirth, premier DLC de The Binding of Isaac Rebirth, dans mes FactOr 2016. Il aurait pu rentrer dans la catégorie "J'ai autant besoin de mon run quotidien que de mon litre de café". Et quand on commence enfin à se lasser un peu, Edmund McMillen relance la machine en sortant un nouveau DLC. Isaac c'est comme le jour de la marmotte, mais avec des foetus gluants. En l'occurence, The Binding of Isaac: Afterbirth † sortira le 3 janvier au prix de 10€, histoire de saborder vos bonnes résolutions en vous collant à votre écran 250 heures supplémentaires. Pour le contenu, vous connaissez la chanson : on trouvera pléthore de nouveaux objets, monstres, salles, boss, challenges, etc. La feature qui me botte le plus sera l'ajout d'un mode hard et de daily challenges pour le mode Greed, un jeu dans le jeu qui devient plus équilibré que les runs normaux quand on a le D6 avec Isaac. Pour toutes les infos, c'est par là.

Mais si vous n'avez plus une thune suite au combo "cadeaux de Noël + soldes Steam", sachez qu'une petite équipe ""d'amateurs"" a créé l'équivalent d'un DLC complet pour le jeu de base. The Binding of Isaac Antibirth est donc un mod gratuit qui se présente sous la forme d'un executable s'installant très facilement. Le travail accompli est colossal pour un mod, puisque Antibirth propose (entre autres) 2 nouveaux persos, plus d'une centaine d'objets, 16 boss supplémentaires et de nouvelles salles. Seul petit défaut, le mod n'est pas compatible avec Afterbirth qui doit être "désinstallé" via Steam, ce qui nous prive du contenu de celui-ci. Ceci étant, l'originalité d'Antibirth vaut le détour, notamment pour certains ennemis bien retors et de nouvelles salles pleines de surprises. Edmund McMillen aurait contacté l'équipe pour les féliciter, et ça ne serait que justice.


Rechercher sur Factornews