Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Super MarIO

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
En 2014, un speedrunner arrivait à terminer Super Mario World en moins de 5 minutes en utilisant une série de hacks sur émulateur. En janvier 2015, SethBling a reproduit cet exploit mais avec une vraie Super Nintendo et une vraie cartouche du jeu, le tout non modifié. En réalisant une série de manipulations, il place le jeu dans un état instable dans lequel il peut injecter du code en fonction de ce qu'il fait à l'écran.

Les créateurs de TASBot sont allés encore plus loin et ont utilisé une méthode similaire pour injecter un genre de Super Mario Maker. Mais TASBot fait tout cela grâce à un ordinateur qui injecte des commandes via le port manette. SethBling a voulu prouver qu'il était possible à un humain presque normal de faire la même chose, toujours avec une vraie Super Nintendo et une vraie cartouche du jeu.

Toujours en utilisant une série de hacks, il commence par placer le jeu dans un état instable qui lui permet d'injecter du code. Puis il passe un temps considérable à répéter une série d'actions qui semblent basiques. Mais en réalité, il écrit progressivement un programme en mémoire instruction par instruction. Au final, il utilise un dernier glitch qui lui permet d'exécuter son programme et le voici en train de jouer à Flappy Bird. Dans Super Mario World. Il explique tout cela dans une petite vidéo de six minutes.

Rechercher sur Factornews