Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

SupCom 2 : le plein d'infos

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Et voilà, il suffit qu'on parte une semaine se beurrer à la mirabelle pour que les infos sur Supreme Commander 2 pleuvent. La plupart nous viennent du sympathique site SupCom Alliance qui a fait peau neuve pour Noël.

Tout d'abord PC Jeux, PC Gameplay et Canard PC ont pu tester regarder la bête. Il en ressort qu'en dézoom max, on aura une nouvelle carte stratégique avec des icônes qui représentent des groupes d'unités afin de leur donner rapidement des ordres. Le pathfinding sera vraiment plus efficace pour les gros tas d'unités. Au fur et à mesure des combats, on gagne des points de recherche qu'on investit pour améliorer les unités (augmenter leur nombre de points de vie, baisser leur coût...). Une de ces recherches permettra à tous les navires Cybrans d'avoir des pattes et d'être construits sur terre.

Les unités expérimentales non finies qui ont fait couler tant d'encre numérique risqueront d'exploser toutes les 5 secondes et pas uniquement quand elles sortiront de l'usine. On a découvert des nouvelles UE : l'Urchinow (un gros cafard mécanique avec des tourelles), le Loyalty Gun qui pourra faire changer de camp une unité éloignée et le Pulinsmash qui projette les unités les unes contre les autres. Trois de ces UE (le Noah, le Colossus et l'AC1000) sont présentés ci-dessous par Chris Taylor. GPG table sur 30 à 40 unités différentes par camp (bâtiments non compris).

En multi, tout passera par Steam. GPGnet serait abandonné ? En solo, le jeu reprend la logique du premier opus : 3 campagnes comportant chacune 6 missions qui se déroulent chacune dans des cartes qu'on découvre au fur et à mesure des objectifs. Globalement, les cartes sont plus petites mais plus détaillées que dans le premier SupCom. Elles restent bien plus grandes que dans les autres STRs. Tout cela sent très bon.





Rechercher sur Factornews