Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.

Un Rédacteur Factornews vous demande :

ACTU

Summer Game Fest Kickoff : le gros récap'

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Cette année, l'E3 commence quand Geoff Keighley le décide. Le célèbre entertainer vient de boucler deux heures de conférence pour le Summer Game Fest, durant lequel il y a eu à boire et à manger. Mais comme dans n'importe quel buffet à volonté, il y avait surtout la quantité avant d'avoir la qualité.

Des entrées pourtant appétissantes


Le show débute avec l'officialisation de Tiny Tina's Wonderlands, spin-off de Borderlands basé sur un NPC de Borderlands 2. Il y aura des gros noms au casting (Andy Samberg ou encore Will Arnett) et le retour d'Etalon du Cul : les amateurs de la série de FPS débiles de Gearbox seront peut-être contents. Ca arrivera début 2022 sur PC, vieilles consoles et nouvelles consoles.


Première surprise derrière avec l'annonce de Metal Slug Tactics, un tactical dans l'univers de Metal Slug comme son nom le laisse subtilement deviner. C'est une collab entre DotEmu, Leikir Studio (créateurs de Isbarah) et SNK, ça a l'air aussi joli que les Metal Slug originaux, le trailer d'annonce a une classe folle, mais rien de tout ça ne nous dit si ça sera un bon jeu. On sait qu'il arrivera au moins sur PC, mais aucun semblant de date de sortie n'a pour l'instant été communiqué.


Quand au bout de même pas 10 minutes Geoff abat sa carte Kojima, on se dit qu'on va passer une bonne soirée. Le papa de Solid Snake est venu nous parler un peu de sa vie, n'est pas venu nous parler de son futur jeu, mais a quand même fait le déplacement (façon de parler) pour annoncer Death Stranding Director's Cut avec un trailer trollesque au possible. Cette version rallongée ? enrichie ? du simulateur de livreur Uber Eats arrivera en tout cas sur PS5, on ne sait pas encore trop quand.


On poursuit avec l'annonce par Jeff Goldblum de Jurassic World Evolution 2, toujours développé par Frontier, et avec l'annonce (enfin !) d'une date de sortie pour Sable : le jeu d'aventure aux graphismes très largement inspirés du style visuel de Moebius arrivera le 23 septembre. Jusqu'ici, tout allait à peu près bien.

Un plat de résistance bourratif et indigeste


Il n'aura même fallu attendre 20 minutes pour que les choses se gâtent, et qu'on s'engouffre dans une tunnel de pubs à peine déguisées pour les "partenaires" de la soirée (principalement Amazon/Twitch et Netflix) et de non-annonces comme par exemple :
  • un nouveau label Prime Matter chez Koch Media, présenté avec une vidéo fourre-tout reprenant des jeux existants et d'autres inconnus au bataillon (en tout cas ici) mais tellement mal montée qu'on les a déjà tous oubliés
  • un nouveau studio, Deviation Games, créé par des anciens de Treyarch qui ont fait le déplacement (pour de vrai, eux) alors qu'ils n'avaient absolument rien à montrer ni à dire, à part le fait qu'ils sont sympas, et déjà acoquinés avec Sony
  • de nouveaux costumes, cartes et personnages pour des jeux multi plus ou moins hasbeen (Fall Guys, Paladins, Valorant, Overwatch 2, Escape from Tarkov, New World, CoD Warzone, Smite...)
  • Ryan Reynolds qui vient faire la pub pour son nouveau film, Free Guy
  • une séance de jeu gênante de quelques secondes avec des youtubeurs/twitcheurs qui crient sur Dark Alliance
  • Todd Hollenshead qui vient faire un coucou pour dire qu'un nouveau Painkiller est en développement chez Saber Interactive. Pour accompagner cette annonce, on a droit au logo Painkiller en blanc sur fond noir.
  • Giancarlo Esposito qui vient parler de Far Cry 6, de son personnage de Antón Castillo, de Hitler et de Ceausescu (tout est allé très vite). Aucune image du jeu ne sera montrée.
Au milieu de tout ça, tout n'était pas à jeter et on a quand même retenu l'annonce de Two Point Campus, nouveau jeu de gestion Bullfroguesque de Two Point Studio après Two Point Hospital. Ca ne réinventera sûrement pas la formule, et ce n'est pas le but, mais au moins le cadre sera à peu près jamais vu pour un jeu du genre, et on aura moins l'impression de jouer à un Theme Hospital HD.


Vraie bonne surprise avec l'annonce de Planet of Lana par le studio suédois Wishfully. Le jeu semble parti pour être un cinematic platformer dans la lignée de Limbo et Inside, mais contrairement aux titres de Playdead, celui-ci ne sera pas en nuances de gris ternes. C'est vraiment très joli, et ça sortira (au moins) sur PC (peut-être) en 2022.


Aussi notable, mais pas forcément pour les bonnes raisons, Vampire the Masquerade: Bloodhunt : Bloodlines 2 étant probablement en train de moisir au fond d'une cave sombre chez Paradox depuis que les développeurs ont été remerciés et poussés vers la sortie, quoi de mieux pour se consoler et faire vivre la licence qu'un nouveau battle royale F2P ? Si jamais vous êtes du genre à aimer vous faire souffrir, vous pourrez essayer de participer à l'alpha fermée qui débutera le 2 juillet (je ne mets pas de lien, il y a des enfants qui nous lisent).


On finit avec l'annonce de The Anacrusis du studio Stray Bombay (créé par Chet Faliszek et Kim Voll, respectivement anciens de Valve et Riot Games). C'est un FPS coop jouable à 4 où on devra buter des aliens dans dans vaisseaux spatiaux, le tout avec une ambiance années 60 asez détendue. Et si vous trouvez que c'est encore assez mou, assez moche et que les flingues semblent avoir autant de patate qu'un tube de chantilly, rassurez-vous, le jeu a encore pas mal de temps de développement devant lui pour s'améliorer puisqu'il sort... ah ben non, tiens, il sort cet automne, en exclusvité PC / Xbox / Gamepass. Bon courage.

Le petit dessert pour faire passer tout ça


Mais le gars Geoff sait ce qu'il fait, il n'est pas né de la dernière pluie. Il sait pourquoi on est là, il sait ce que tout le monde espère sans trop oser y croire. La rumeur bruissait depuis quelques jours : allait-il vraiment..? Et si après deux ans de silence, cette fois..?

Et oui, après deux heures de moments de gêne et de sourires forcés, on sent que le soulagement et l'exultation du gars Keighley sont sincères quand il nous lâche le nouveau trailer de Elden Ring, le dernier né de From Software au scénario écrit en collaboration avec G.R.R. "me faites pas chier avec la fin de Game of Thrones" Martin.


Alors pour être honnête, ça ressemble quand même beaucoup à Dark Souls avec une moustache et un cheval. La direction artistique semble être encore une fois plus que travaillée, avec des boss qui s'annoncent complètement fous. On ne sait pas encore si le gameplay ira plutôt vers la lourdeur d'un Dark Souls ou l'agilité d'un Sekiro, mais on peut en revanche déjà craindre un aspect technique qui parait un peu vieillot, et qui ne devrait pas trop inquiéter le remake de Demon's Souls de Blue Point. From Software a encore six mois pour peaufiner tout ça, puisque le jeu est prévu pour le 21 janvier 2022, sur PC, nouvelles consoles et vieilles consoles.
Rechercher sur Factornews