Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Stellaris, Sci-Fi Sandbox

Fougère par Fougère,  email  @JeSuisUneFouger
 
Les petits gars de Paradox ne sont pas passés inaperçus lors de cette Gamescom. Ils sont arrivés avec un jeu, Stellaris, qui ressemble à un 4X spatial tout à fait standard. Mais pas du tout.

Le maître mot autour de la conception du jeu a été : créer de l'imprévu. Partant du constat que les 4X manquent de contenu de fin de partie, ils ont voulu créer un jeu qui pousse les joueurs à jouer, même une fois que leur empire galactique se trouve dans une position dominante. Et pour ce faire, il n'y a pas de secret, il faut des événements aléatoires. Beaucoup, beaucoup d'événements aléatoires.

Ils ont donc décidé d'intégrer de l'aléatoire partout ! PARTOUT ! Les races extraterrestres rencontrées ? Générées à partir de différents comportements. Les planètes / systèmes ? Tout est généré aléatoirement, y compris les petites surprises que vous pouvez découvrir en les explorant. Vous devrez micro-gérer au mieux votre empire balbutiant.
A partir du moment où tout le monde est bien établi et que les alliances ont été formées, on passe à un autre niveau. Vous pouvez par exemple devenir le président d'une fédération inter-galactique mais si vous vous débrouillez mal, l'IA pourra en prendre le contrôle et faire ce qu'elle veut avec ce que vous avez difficilement mis en place. Ensuite, votre science commencera à décoller, avec le lots de catastrophes et d’incidents que cela peut parfois entraîner. Il faudra continuer de vous développer en devant gérer des événements inattendu de plus grande envergure.
Enfin, la fin du jeu permettra le déclenchement de cataclysmes à l'échelle inter-galactique. En fonction des orientations de chaque race, le danger pourra venir d'une révolte robotique à grande échelle ou du déchirement de l'espace-temps, ouvrant la voie à des entités d'un autre univers. Ou tout le monde peut vivre dans la paix et l'harmonie. Tout dépendra de vous.

Sur le papier, ça claque quand même un peu. En attendant d'en savoir plus sur la date de sortie, on sait que le jeu est au stade de fin d'Alpha, on devrait donc pouvoir lire des retours de joueurs rapidement. Pour plus d’infos dans la langue de Shakespear, je vous renvoie ici.
 

Rechercher sur Factornews