Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Steam / EA : round 4

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
A ce stade, le petit couple Valve / EA en est encore aux mots et ne se lance pas encore la vaisselle à la figure. Il faut dire qu'aucun des deux parties n'a intérêt à ce que le conflit dégénère. EA a donc fini par donner une explication sur la disparition de Crysis 2 de Steam par l'intermédiaire de David DeMartini (la même chose s'il vous plait !), un vieux routard d'EA qui dirige maintenant Origin.

Selon lui, EA souhaite être maître de tout : distribution des patchs et du DLC, gestion de la liste d'amis... et cela directement sur leurs propres serveurs. Il explique que ce n'est pas possible sur Steam.

C'est complètement faux. Sur Steam, on trouve un bon paquet de services tiers : Uplay pour les jeux Ubisoft, Games For Windows Live pour quelques titres comme Fable 3 ou Bulletstorm, un titre EA qui est toujours sur Steam ... Si on était mesquin, on rappellerait à Monsieur DeMartini (au shaker, pas à la cuillère) que des titres d'EA comme Battlefield : Bad Company 2 ou Need for Speed Hot Pursuit ont leur propre système de jeu en ligne et sont toujours sur Steam.

Les vieux routards se souviendront d'une affaire similaire au début du Xbox Live. EA refusait que d'utiliser le service de Microsoft car ils voulaient garder le contrôle sur les serveurs de jeu en expliquant que c'était dans l'intérêt des joueurs. Microsoft avait fini par céder et EA a effectivement pu garder le contrôle. Ca a permis à EA de fermer chaque année les serveurs de leurs jeux vaguement anciens, dans l'intérêt des joueurs bien entendu.
Rechercher sur Factornews