Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Star Citizen : pourquoi ça nous excite

nitoo par nitoo,  email  @nitwoo  
 
Amis pilotes, frères d'armes de la simulation spatiale et du jeu sur PC qui sentez bon le transistor grillé et le résidu de supernovae, vous n'êtes pas sans savoir qu'il existe un "petit jeu indé" répondant au nom de Star Citizen. Porté par Chris Roberts, un des pères fondateurs du genre, celui-ci vient de passer la barre des 4,5 millions de dollars pour son financement, qui prendra fin demain.

Le projet se voulant très ambitieux et beaucoup d'informations ayant été dévoilées ces derniers jours, on s'est dit qu'il serait opportun de faire un petit bilan sur le jeu et ses nombreuses promesses.



Star Citizen est une simulation spatiale dans un univers persistant où les joueurs seront libres de leur profession (soldat, mercenaire, pirate, commerçant...). Le jeu comportera également une partie solo scénarisée à la Wing Commander appelée Squadron 42.


Squadron 42



Squadron 42 représente la composante solo et scénarisée du jeu, dans laquelle le joueur effectuera son service militaire afin d'obtenir son statut de citoyen. Imaginez un Wing Commander avec sa quarantaine de missions, jouables en solo ou en co-op. Une fois votre service effectué et quelques crédits en poche, vous serez prêt à attaquer l'univers persistant.
  • campagne militaire très scénarisée
  • 45 missions de base
  • jouable en solo hors-ligne ou en co-op (mélangeant PNJs et joueurs pouvant contrôler les ennemis)
  • campagne optionnelle avec possibilité de se lancer directement dans l'univers persistant (mais sans crédits ni le statut de citoyen)


Star Citizen



Cette partie multijoueur, située sur un serveur persistant dans le même univers que la campagne solo, laissera les joueurs libres de parcourir une soixantaine de systèmes solaires. Entre jouer un pirate sans scrupules naviguant dans les coins reculés et non protégés de la galaxie, un marchand intraitable (grâce à une économique annoncée comme plutôt complexe et organique) ou encore un explorateur à la recherche d'endroits non découverts, les choix s'annoncent variés. Sans abonnement, le jeu proposera un système de micro-transactions assez similaire à celui de Guild Wars 2. On nous promet un suivi très régulier, ajoutant du nouveau contenu ainsi que la possibilité de jouer entre amis sur un serveur privé.
  • sans abonnement
  • univers persistant via serveur officiel ou privé
  • mises à jour très fréquentes
  • contenu créé par la communauté intégré au serveur officiel
  • micro-transactions réduites au strict minimum
  • 60 systèmes solaires de base
  • système économique complexe
  • possibilité d'acheter des stations et autres biens immobiliers




Features



Tournant sur le Cry Engine 3, le jeu promet de tirer pleinement partie de nos configs. La vidéo du prototype donne une bonne idée des ambitions en terme de niveau de détails, aussi bien pour les vaisseaux mais également les cockpits et tous les intérieurs, censés êtres vraiment fonctionnels. Chris Roberts veut mettre le paquet sur l'immersion, avec par exemple votre personnage reproduisant chacune de vos actions à l'écran. La possibilité de déambuler dans les vaisseaux et stations est également prévue, avec des joueurs aux commandes des tourelles pendant que d'autres piloteront et empêcheront un abordage. Car ses ambitions ne s'arrêtent pas qu'à une bête simulation de vaisseaux spatiaux, avec toute une composante d'abordage qui est prévue. Ajoutez à cela des combats en apesanteur, des bases pirates sur des astéroïdes, des races extra-terestres et bien d'autres choses encore et vous aurez une idée de l'ampleur du projet.
  • tourne sur Cry Engine 3 (modifié pour les besoins d'une space sim)
  • vues à la première et à la troisième personne
  • cockpits entièrement fonctionnels (ce que vous faites, votre personnage le reproduit en temps réel)
  • vaisseaux très détaillés avec des centaines de parties fonctionnelles, destructibles et réparables
  • déambulation dans les vaisseaux pendant que vos potes contrôlent les tourelles
  • combats en zero-g (avec bottes magnétiques prévues)
  • remorquage de cargaison et de joueurs
  • mécanique d'abordage complète (comportant énormément de risques et nécessitant du savoir-faire)
  • une douzaine de vaisseaux disponibles au lancement, dont le Constellation (brochure PDF disponible)
  • physique newtonienne réaliste mais gardant une part de fun et de spectaculaire pour les combats spatiaux
  • pas de rentrée atmosphérique (peut-être après la sortie du jeu), mais une cinématique in-engine conservant au maximum l'immersion
  • système d'instances pour les rencontres et les combats
  • gameplay reposant principalement sur votre skill au pilotage (pas de compétences et autres attributs)
  • plusieurs races E.T. prévues, dont les Xi'An
  • bases de pirates sur les astéroïdes
  • modding et outils de devs mis à disposion


Star Citizen a d'ores et déjà établi un nouveau record pour un jeu financé par Crowdfunding, sans compter l'argent que RSI compte lever via des investisseurs privés. Cela suffira-t-il a assouvir les ambitions énormes de Chris Roberts ? L'homme a un savoir-faire certain, mais seul le temps nous le dira. Rendez-vous dans un an pour la bêta, et fin 2014 pour la sortie du jeu.


(Pour en savoir plus : le récap de l'ami barbarian_bros, le Wiki et un récapitulatif des différents Q&As.)

Rechercher sur Factornews