Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Sony chérit les développeurs

CBL par CBL, d'après Gameblog  email  @CBL_Factor
 
S'il y a bien un truc chouette sur la PS3, c'est les jeux qu'on trouve sur le PSN. Ils sont souvent délirants, inventifs et pas trop chers. Sony l'a bien compris et a lancé le programme "Sony Pub Fund". Les développeurs y ayant accès recevront des aides financières pour leurs exclus PSN sous forme de royalties garanties ainsi qu'à de l'aide pour le game design et le marketing. En contrepartie, le développeur s'engage à être loyal à la PS3 ce qui revient à en faire des développeurs second-party. Le premier titre à bénéficier de ce programme sera Burn Zombie Burn.

On espère que Sony en profitera pour revoir sa politique de distribution. Actuellement, quand du contenu (jeu, DLC ou démo) est mis sur le PSN, son éditeur doit payer 0.16$ par giga-octet de bande passante. Pour le contenu gratuit, ces frais sont imposés pendant 60 jours et le sont indéfiniment (jusqu'à retrait du PSN) pour le contenu payant. Forcément, les éditeurs font la gueule surtout que la bande passante est gratuite sur le Live ou sur Steam.

Par ailleurs, Sony a mis à jour le SDK de la PS3. Désormais le kit de dev ne coûte plus que 1700 euros, contient un nouveau outil de compilation (utilisé par exemple pour Killzone 2 et Yakuza 3) ainsi que tout plein de middleware comme le PhyreEngine ou le PhysX. Enfin, Sony a prévu de faire une grosse annonce mardi. Certains parlent d'une baisse de prix de la PS3 mais personne ne comprend pourquoi ils font une grosse annonce après la GDC.
Rechercher sur Factornews