Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Soirée Mirror's Edge

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
C'est dangereux les présentations presse. On vous montre un chouette jeu avec une fille qui fait des acrobaties dans une ville, on vous sert du champagne puis on vous lâche dans le métro. Alors fatalement qu'est-ce que vous faites dans les couloirs dudit métro ? Théoriquement, vous essayez de faire du Freerun. Heureusement que mes quelques années de roller et un bon paquet de chutes m'ont guéri à jamais du sport extrême. Ca aurait été dommage de finir à l'hôpital après cette soirée organisée par EA au Palais M pour le lancement de Mirror's Edge.

Etant arrivé tôt, j'ai pu discuter le bout de gras avec le fort sympathique Sébastien Foucan. C'est le cofondateur du Parkour avec David Belle. Ils se sont rapidement embrouillés, Belle est parti faire son truc dans son coin et Sébastien a fondé sa propre discipline, le Freerun. (dommage c'était marrant Belle et Sébastien) Il connait évidemment très bien les Yamakasi qui sont aussi au bord de la séparation et qui pratiquent selon lui une troisième discipline, l'Art du Mouvement. J'avoue ne pas avoir bien saisi la différence entre les trois. De son côté, il essaye de faire connaitre le Freerun. En France, c'est très dur. Il parait qu'on est trop procédurié et qu'il faut dix mille autorisations pour tout et n'importe quoi. Il a même rencontré Jean-François Lamour à l'Elysée mais rien à faire, sans compter que les sports extrêmes d'été n'ont jamais été très populaires en France. Aux US, la grosse machine est lancée et ils songent déjà à inscrire le Freerun aux X-Games. Sébastien va de son côté tenter sa chance en Angleterre et essayer d'y ouvrir une académie.

Il a tenu à casser quelques mythes. Non, le Freerun n'est pas un truc de "banlieue" (au sens péjoratif). Non, le Freerun n'est pas uniquement urbain. Par exemple, son spot préféré c'est la forêt de Fontainebleau et ses rochers. Selon Sébastien, tout le monde fait du Freerun sans le savoir. Plus qu'une discipline et une technique, c'est surtout un état d'esprit et une culture. En attendant, la technique il faut l'avoir et Sébastien assure. Vous vous rappelez quand Daniel Craig poursuit un méchant très balaise dans Casino Royale ? C'était lui. Du coup, quand DICE a fait Mirror's Edge et qu'ils se sont intéressé au Freerun, ils sont forcément allé voir Sébastien. Il n'a participé au jeu que vers la fin pour le côté promo mais il devrait participer bien plus à la suite m'a-t-il dit. La majorité des mouvements de Faith lui semble plausible mis à part les sauts matrixiens et le bullet time qui va avec bien évidemment.

Une RP : Sébastien, des gens attendent pour un interview, un one to one.
Sébastien : tu veux dire un Faith To Faith ?
(véridique)

Le jeu en lui-même était jouable et j'ai pu aller plus loin que ce que propose la démo. On découvre des décors plus variés (des bureaux, l'intérieur d'une usine, un chantier,...) et plus ouverts. Parfois on se retrouve même en bas des immeubles, au niveau de la rue. Le gameplay est toujours aussi bon et se bonifie en jouant : en effet, plus on joue et plus les différents mouvements paraissent naturels. Du coup, on se met à tenter de plus en plus de trucs et à courir sur les murs même sans raison, juste pour le plaisir. Le jeu est vraiment bluffant artistiquement. Comme dans pas mal de jeux 8-16 Bits, chaque niveau a une couleur dominante omniprésente. A noter que le jeu emprunte à Mass Effect ses ascenseurs-loadings. Les flics mettent juste ce qu'il faut de stress pour qu'on soit forcé de courir tout en pouvant se permettre d'explorer légèrement le terrain. Mais je n'en dis pas plus, le vrai test suivra bientôt. Pour conclure cette charmante soirée, on a eu le droit à un mini-concert de Lisa Miskovsky, la chanteuse suédoise qui interprète Still Alive, le thème principal du jeu. Allez tous avec moi : This was a triumph... Oups je confond.
Rechercher sur Factornews