Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Sega : La stratégie de l'échec

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
On savait que Sega allait restructurer et se concentrer sur le mobile et le PC. En fait, il semble que cela va aller encore plus loin et que Sega pourrait arrêter de produire des jeux pour consoles. Sonic Boom a vraiment été un des clous du cercueil avec moins de 500 000 exemplaires vendus ce qui en fait un des plus mauvais Sonic. C'est ballot car en plus d'être un jeu, Sonic Boom est aussi une ligne de jouets, une série TV et des bandes dessinées.

Comment en est-on arrivé là ? Sega avait tout : des développeurs de génie, des studios internes excellents, une com' pas dégueu, des fans dévoués, trois tonnes de licences excellentes... Quel est la raison d'une telle chute ? Normalement vous êtes censés tous crier en coeur "LA PLAYSTATION !". Probablement. Mais il y a un twist : la Playstation a failli être une console Sega.

On savait que Sony avait commencé à bosser avec Nintendo sur le projet avant de faire cavalier seul. Ce qu'on ignorait, c'est qu'il y avait un plan pour faire une console commune Sega-Sony. Tom Kalinske, le PDG de Sega Of America de l'époque, Olaf Olafsson, PDG de Sony Interactive, et Mickey Schulhof, PDG de Sony Corporation of America, étaient d'accord sur le principe. Mais le conseil d'administration de Sega a refusé en considérant que c'était l'idée la plus idiote dans l'histoire de l'industrie.

Il faut dire qu'ils s'y connaissaient en idées idiotes vu que ce sont probablement les mêmes types qui ont approuvé le développement du 32X et de la Nomad.