Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Sammy souffre, pas Sega

Nicaulas par Nicaulas,  email  @nicaulasfactor
 
Vous ayant laissé souffler à dessein depuis ce matin et les résultats de Take-Two, j'enchaîne avec ceux de la holding Sega Sammy. Enfin, surtout ceux de sa branche "Consumer Business", qui gère les jeux vidéo. Parce que globalement Sega Sammy s'écroule (24 millions d'euros de bénéfices d'octobre à décembre contre 272 millions un an plus tôt) à cause des équipements d'arcade et des pachinko, mais la branche jeux vidéo a bien redressé la barre depuis l'an dernier (en plus le pachinko j'en ai un peu rien à foutre).

Grâce à d'importantes réductions d'effectif (fermeture de Sega Europe et Sega Australie, licenciements aux USA) et à un recentrage sur ses licences les plus porteuses (Football Manager 2013, Sonic & Sega All-Stars Racing, Yakuza 5, Phantasy Star Online 2), l'éditeur a considérablement réduit ses coûts. C'est pourquoi, malgré un chiffre d'affaires en baisse (le volume des ventes a de fait été divisé par deux), Sega redevient légèrement bénéficiaire sur cette activité pour ce trimestre (4 millions d'euros contre 44 millions de pertes l'an passé).

Si vous faites une indigestion de chiffres, rassurez-vous, c'est bientôt fini. Après Sony, Konami, Ubisoft et Activision Blizzard qui publient leurs résultats demain, vous n'entendrez plus parler de chiffre d'affaires et de résultat jusqu'à... pfiou, au moins avril voire mai, quand les résultats annuels sortiront.
Rechercher sur Factornews