Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

[Preview] Bloodrayne 2

toof par toof,  email
 
Il y a un an, l'hôte officiel de Factornews incarné en la personne d'Adeher BloodRayne. Malgré la qualité limite du jeu, il a aimé ça le bougre et il ne fut pas le seul. Si bien que Terminal Reality s'est farci le développement d'une suite aux aventures de la vampire humaine suceuse de sang, si délicatement nommée Bloodrayne 2.

Bloodrayne 2 est avant tout un beat'em all. Alors que des ennemis attaquent, le personnage dispose de quatre attaques différentes : les épées, accrochées aux avant bras, des coups de pieds, des deux flingues qui vont bien et d'un harpon qui permet d'envoyer paître les vilains dans le décors. S'ajoute à cet attirail trois pouvoirs liés à la condition vampirique de Rayne dont une perception ralentie façon Matrix et une autre afin de repérer les objectifs et les ennemis. Afin de compléter un peu le gameplay, il faudra maintenant faire quelques voltiges afin d'atteindre des places élevées. On est loin d'un Prince of Persia, mais l'idée est sympathique et donnera lieu à quelques positions saugrenues dans lesquelles Rayne pourra dégommer à tout-va.

Si la prise en main, bien différente du premier épisode, est délicate au départ, on prend vite le coup de main pour manipuler à notre guise le harpon et encore pour découper bustes, bras ou jambes, au choix. Et si par malheur les ennemis nous submergent, le bullet time sera là pour mettre tout le monde d'accord. Bloodrayne 2 est globalement correct d'un point de vue technique, très fluide et assez beau mais les animations sont toujours assez saccadés et s'enchainent assez mal. Par contre, le personnage de Rayne a fait l'object de soins particulier et ça se sent : le boucing boobs ferait palir Dead or Alive de honte.

Les premiers niveaux se résument à une bête succession de salles, dans lesquelles il faudra trouver le moyen d'en sortir, sans quoi des ennemis ne cesseront d'arriver jusqu'à l'accomplissement du trigger qui ouvrira accès à la suite. Par exemple, balancer des mecs dans un énorme ventilateur jusqu'à celui ci explose à force de réduire des cadavres en chair à paté. Et si ce n'est pas un ventilateur, c'est un énorme camion broyeur. Ami de la poésie, bienvenue. Pour résumer, Bloodrayne 2 sera bien le gros beat'em all gras et sans finesse que tout le monde imagine. Reste à savoir si la sauce prendra encore une fois pendant toute la longueur du jeu. C'est le point qu'il faudra éclaircir lors de la sortie du jeu fixée à fin octobre sur Xbox, PS2 et PC.
Rechercher sur Factornews