Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

[Preview] Area 51

toof par toof,  email
 
Area 51, c'est un FPS sur Xbox et PS2 développé par Inevitable Games. On pouvait pas les louper ceux là. Ok, c'est facile. Toujours est il que le jeu fait parler un peu de lui, étant donné que Tom Hall (Anachronox) et John Romero (Doom, Quake, Daikatana) devaient bosser dessus, mais finalement presque pas. Il reste tout de même pour faire les voix du jeu des artistes comme Marilyn Manson (sic!) et David Duchovny, qui massacra la version anglaise de XIII l'année dernière. Voilà un jeu réalisé par des gens peu communs.


Tout d'abord, le niveau commence avec des coéquipers qui parlent. Une porte s'ouvre, tout le monde s'engouffre. Graphiquement c'est honnête, dans le standard des jeux qui sortent couramment sur Xbox. La modélisation des armes semble pas trop mal, mais je n'arrive pas bien à juger, car il fait sombre. Très sombre, au point ou je ne distingue mes potes des ennemis armés que grâce au viseur qui passe au rouge lorsque j'aligne un méchant.

Mais qu'importe, j'ouvre le feu avec mon fusil automatique. Je dégomme un peu tout et n'importe quoi. Tiens, une vitre, seul élement dynamique des décors ma foi assez vides. Tiens, un copain, qui ne bronche pas malgré le fait que je lui régale le buffet avec mes projectiles. Ensuite, ça devient marrant puisqu'un assaut de petites bêtes commence et je m'amuse à les dessouder au shotgun. Efficace et marrant mais finalement assez classique. Après quelques minutes de respawn de ces petits machins, la démo s'arrête.

Area 51 devrait être super rigolo avec plein d'extra-terrestres marrants. J'en ai malheureusement vu aucun. Il faut quand même préciser que même si la réalisation n'est pas au top, elle est très propre et les mouvements sont agréables et fluides. Ah, et il ne me semble pas avoir entendu David Duchovny non plus, quel dommage.
Rechercher sur Factornews