Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Premières impressions sur DiRT Rally

Zakwil par Zakwil,  email  @Zakwil
 
Le rallye automobile est un sport qui a toujours eu du mal avec les diffusions TV, la faute à des manches très longues et surtout au concept même des épreuves dans lesquelles il faut dépasser les concurrents seulement en effectuant un meilleur temps qu'eux et non en jouant des portières sur la piste. Des étapes spéciales ont été ajoutées permettant à 2 pilotes de s'affronter sur une boucle, mais toujours sans "contact" car les 2 sont séparés par un demi circuit.
 

Pourtant le rallye reste très populaire, certainement car c'est un des sports automobiles les plus accessibles financièrement et qu'il permet de tester les talents de pilotes sur des routes normales plus étroites et dangereuses qu'un circuit.
 
Les joueurs PC n'ont pas grand chose à se mettre sous la roue. Il y a bien sûr la série officielle WRC, faite jusqu'ici par Milestone et dont la physique n'a ni le réalisme d'une simulation ni le fun de l'arcade, et la série Dirt, avec certes une conduite très amusante, mais très loin d'être aussi punitive que peut l'être un - très vieux - Richard Burns Rally. On passera très vite sur les mods rallye d'Assetto Corsa qui ne sont encore qu'à leur début.

Les fans de WRC ou d'ERC doivent donc passer par du Gymkhana ou se taper des pubs pour des boissons "énergisantes" dans les jeux de Codemasters pour arriver à faire quelques spéciales dans les 5 environnements (Kenya, Monte Carlo, Finlande, Norvège et… Michigan) du 3ème épisode de DiRT.

Et peut-être que chez Codemasters on s'est aperçu que le fait de vouloir plaire à tout le monde ne satisfaisant en fait personne. La sortie en early access sur Steam de DiRT Rally (DiRT 4 ?), première simulation de rallye de l'éditeur anglais depuis la lointaine époque Colin McRae, nous laisse croire qu'ils ont enfin écouté les joueurs.

Car on ne va pas se le cacher, cet embryon de jeu est très prometteur. La base d'une simulation moderne de rallye est déjà là : aucun flashback, aucune mini-carte, pilotage exigeant basé sur les notes du co-pilote dans des environnements réalistes et détaillés.
Simulation oblige, le niveau de conduite est donc assez élevé, mais on a le plaisir de se battre avec son véhicule pour essayer de ne pas sortir de la route et éventuellement d'arracher un temps scratch sur une spéciale.



En plus d'un mode carrière, des évènements quotidiens, hebdomadaires et mensuels seront là pour casser la routine et vous donneront l'occasion de comparer votre coup de volant aux joueurs du monde entier. Des ligues peuvent être créées vous permettant de choisir le nombre d'évenements, de spéciales et les véhicules autorisés (ligue Factornews).

Pour l'instant il y a de quoi s'amuser sur les 3 environnements (Pays de Galles, Grèce et Monte Carlo) et 17 véhicules répartis selon les époques.
Les mises à jour seront gratuites et le calendrier a été dévoilé :
  • Mai : Pikes Peak pack (course de côte)
  • Juin : Allemagne (tracé tarmac)
  • Juin : Voitures de légendes
  • Juillet : Pack rallycross
  • Août : Pack PvP
  • Août : Extension pour le mode rallycross
  • Septembre : Finlande
  • Octobre : Pack de voitures modernes
  • Novembre : Tracé hiver… Suède, Finlande, Norvège ?


En faisant la fine bouche, on aimerait pouvoir faire un passage pour reconnaître le terrain et prendre ses propres notes que l'on pourrait par exemple mettre sur la tablette de sa compagne (et donner une raison de dispute supplémentaire).

Le futur des jeux de rallye semble radieux, avec Sebastien Loeb Evo (Milestone) et WRC 5 (Kylotonn) mais en dégainant le premier Codemasters semble vouloir montrer qui est le patron.
 
Rechercher sur Factornews