Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

[Popcorn] The Martian / Seul Sur Mars

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Au cours d'une mission sur Mars, l'équipe d'astronautes menée par Jessica Chastain se mange une méchante tempète de sable tellement violente que l'ordre d'évacuation est donné. Alors que les astronautes se dirigent vers la fusée, Matt Damon se bouffe une antenne radio dans la tronche et est laissé pour mort par le reste de l'équipe qui quitte la planète rouge en fusée. Mais Matt a déjà survécu à la Normandie et à un long sommeil sur une planète de glace sans parler de la fois où on l'a balancé dans un océan. Il se réveille donc à moitié enseveli, un shrapnel dans le bide et surtout, tout seul. Il va devoir utiliser ses compétences de botaniste pour faire pousser de la bouffe et survivre en attendant qu'on vienne le chercher. Pendant ce temps, la NASA finit par se rendre compte qu'il est en vie et essaye d'entrer en contact avec lui.

The Martian est l'adaption du roman du même nom d'Andy Weir par Ridley Scott. On suit à la fois les efforts du martien pour faire face aux différents défis qu'il rencontre et à ceux de la NASA pour essayer d'aller le récupérer. Le traitement est assez léger ce qui est assez ihhabituel pour un Ridley Scott. Matt Damon nous raconte ses aventures pour le billet de videoblogs plein d'humour dans lequel il nous explique que "I'm going to have to science the shit out of this". C'est le point fort du film : l'aspect hard science. Mis à part quelques exagérations, tout ce qui est décrit est dans le domaine du possible au point qu'une bande d'idiots sur Internet pensent que c'est une histoire vraie. Hollywood restant Hollywood, il y a quand même une part de drame et de mélo du côté de la NASA et du reste de l'équipage. Les premiers se demandent si cela vaut le coup de dépenser autant de moyens humains et matériels pour aller sauver Matt tandis que les seconds ont un peu les boules d'avoir abandonné leur copain.

Le fameux Jet Propulsion Laboratory est largement mis en avant avec ses nerds prêts à relever tous les défis scientifiques possibles dans un temps limité. A l'approche des élections US et surtout vu la bande de débiles anti-science de droite qui se présente, le film est hautement politique. Il s'agit aussi bien d'inspirer la jeune génération à devenir des astronautes que d'expliquer aux anciens que la conquête spatiale n'est pas une entreprise vaine mais une aventure dans laquelle toute l'humanité doit s'embarquer. Trois tonnes de seconds rôles viennent renforcer le casting (Chiwetel Ejiofor, Benedict Wong, Kristen Wiig, Jeff Daniels, Kate Mara, Sean Bean, Michael Peña, Donald Glover...). Même si chacun reste exactement dans son registre, l'ensemble fonctionne vraiment bien et on a presque parfois l'impression d'être dans un Ocean's Eleven SF. Ridley Scott oblige, la direction est impeccable et les effets spéciaux sont parfaits. Paradoxalement, on ne voit pas assez Mars et il manque quelques plans à couper le souffle mais cela permet au film de conserver une durée correcte (2H20) et donc un certain rythme.

Au final, The Martian reste le meilleur film de Ridley Scott depuis Gladiator même s'il manque un peu de substance. C'est une belle aventure humaine mais qui reste du bon divertissement. On est à mi-chemin entre Apollo 13 et Seul au monde. Ne vous attendez pas par contre à du mind fuck façon Interstellar ou à un roller coaster façon Gravity. The Martian sort mercredi en salles.

HS du HS : pour ceux qui vivent encore dans le déni, Ridley Scott a confirmé une fois de plus que Deckard est bien "un putain de Réplicant".
Rechercher sur Factornews