Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

[Popcorn] The Imitation Game

hohun par hohun,  email
 
C'est bientôt le week-end, et on a envie de prendre un peu de bon temps avec un film un minimum intelligent, pas trop arty comme Birdman mais pas trop con non plus comme cette grosse daube de Jupiter Ascending. Ça tombe bien, The Imitation Game est un biopic dans les règles de l'art et en plus Benedict Cumberbatch joue le rôle principal. Bien entendu, comme toute personne normalement constituée, j'ai un énorme man-actor-crush sur ce bon Ben et ce serait malhonnête de dire que je n'y suis pas allé en partie pour avoir le plaisir de le voir se lâcher.

The Imitation Game est donc un biopic, comme je l'ai dit, absolument classique. Le film raconte, en portions scindées, trois périodes différentes de la vie d'Alan Turing, le fameux mathématicien anglais très amateur de bits : son enfance, la période Enigma et la période post-Enigma. Ce découpage sera la seule tentative de sortir la narration de son classicisme. Ceci étant, a-t-on vraiment besoin d'une cinématographie audacieuse dans un film qui parle de la vie d'un mathématicien ? Je pose la question, d'autant plus que le réal et les scénaristes ont quand même réussi le tour de force de faire un film sur un mec qui construit une machine de décryptage sans qu'on s'ennuie une seule seconde.

Les esprits chagrins pourront critiquer que certaines parties de sa vie soient passées sous silence ; d'autres, à juste titre, pointeront du doigt l'inexactitude, voire la fausseté absolue, de certaines facettes de l'histoire. Reste un bon film qui tient bien sur la longueur, correctement interprété et qui, vœu pieux, donnera aux spectateurs l'envie d'en savoir un peu plus sur ce grand homme qu'est Benedict Alan Turing.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Cyclope
 
très amateur de bits


Classe !

J'ai en effet la même critique. Le film fait 2h mais on ne voit pas le temps passer.

C'est plutôt un bon film.
fraido
 
Est-ce que le film parle de son "Test de Turing"?
hohun
 
Pas vraiment. Il y a un moment où il propose un "test" à un policier, mais ce n'est pas le fameux test de Turing (ou alors j'ai mal saisi).
tergat
 
Très franchement, le seul film récent que j'ai trouvé digne d’intérêt c'est Predestination...
Désolé de ne pas répondre en phase avec le sujet, mais ces derniers mois en dehors de ce film, je n'ai l'impression que de voir des trucs tièdes ou mous (y compris les documentaires).

Est-ce que quelqu'un a jeté un œil à Discount ? Qu'est-ce que ça vaut par rapport au Grand soir ? Même question pour Near Death Experience.
Jthiboust
 
Kingsman Secret Service est bien sympa et divertissant dans les films recent. C'est pas un chef d'oeuvre, mais simplement un trés bon moment. Je le conseil.

Jupiter Ascending par contre m'a fait saigner les yeux et les oreilles comme rarement.
JeanBourrin
 
Je ne comprends pas trop cet engouement pour Cumberbatch, mais bon, j'irai voir ça un de ces jours, je ne connais presque rien de Turing.

Non en fait je voulais surtout dire que Tergat a raison, Predestination est un très bon film.
Très étrange au début, on se demande où va le film pendant un bon moment.
Bref, ne lisez rien à son sujet, regardez le, c'est un ordre è_é
GTB
 
Mieux que The Theory of Everything? Si je me fie aux trailers on est sur le même type de film...et The Theory est très dispensable.

tergat> Enemy? The Rover? Coherence? Gone Girl? Monster Boy? Nightcrawler? Magic in The Moonlight?
Yolteotl
 
JeanBourrin a écrit :
Je ne comprends pas trop cet engouement pour Cumberbatch, mais bon, j'irai voir ça un de ces jours, je ne connais presque rien de Turing.

Non en fait je voulais surtout dire que Tergat a raison, Predestination est un très bon film.
Très étrange au début, on se demande où va le film pendant un bon moment.
Bref, ne lisez rien à son sujet, regardez le, c'est un ordre è_é


Prédestination c'est assez mauvais quand même. On s'emmerde pendant une heure sur des détails insignifiants et on nous livre ensuite la classique boucle temporelle continue sans jamais présenter l'élément déclencheur qui donnerait un sens au scénario. Mieux vaut voir l'épisode de Futurama traitant du même sujet. Ça dure 20 minutes et au moins on rigole (un peu).
Et en plus c'est un film australien. A part des fils de taulards et des kangourous, il n'y a rien d'intéressant là bas.
Dimitri2401
 
Perso, je n'ai pas trop aimé.

Ce qui m'a dérangé le plus, c'est la construction maladroite du film, globalement divisé en 2 parties. Dans une première, le film joue la carte de l'humour, en utilisant à outrance un Turing présenté comme sûr de son génie, voire même prétentieux, ce qu'il n'était apparemment pas du tout. C'est ma foi relativement efficace, à défaut d'être génial.

La seconde partie du film est une succession de situations larmoyantes, s'enchaînant sans relâche au cas où la précédente tragédie n'aurait pas sû nous émouvoir. C'est d'autant plus mal fait qu'une partie de ces situations est assez ridicule et fabriquée de toutes pièces (comme le frère sur le bateau, mais le faire passer pour un traître, c'était pas mal non plus). Le but est clairement de nous faire nous apitoyer sur le sort de Turing, mais je pense qu'un peu plus d'élégance pour le faire aurait été la bienvenue, d'autant plus que la vie de Turing est déjà largement assez tragique en elle-même, donc pas besoin d'en rajouter n'importe comment.

Ajoutons à ça l'absurdité d'un des moments clés du film (oh, je me présente moi-même comme le plus grand génie du Royaume, mais je n'avais pas pensé à chercher les mots qui reviennent dans le texte), ainsi que le cliché de certaines scènes (si vous le virez, faudra nous virer aussi), j'ai globalement trouvé que le film était mal maitrisé. D'autant plus que la réalisation n'a rien de folichon.

Pourtant, le rythme est plutôt bon, les acteurs sont convaincants, la musique est bien, et c'est une excellente chose d'introduire certains concepts cryptographiques aux masses (même si certaines choses dans le film vont faire crier les scientifiques, comme la description de la machine de Turing).

Ce n'est pas une purge, mais ce n'est certainement pas un bon film, de mon point de vue.
clott
 
Bien aimé aussi même si je reproche au film de faire passer Turing pour un Sheldon Cooper... Par contre tout à fait d'accord avec le fait que le film donne envie d'en savoir plus sur le personnage ainsi que tout ce qui a entouré son travail.
hohun
 
Le truc c'est que la cible du film est clairement les gens qui ne connaissent pas Turing, sinon les thèmes abordés auraient été plus profonds, exacts voire techniques. Du coup fatalement les libertés prises, non seulement avec les situations, mais aussi avec la personnalité de Turing, vont faire hurler ceux qui connaissent sa vie. Si on part du point de vue d'un néophyte (ce que j'étais à un certain degré), sa personnalité fait mouche et l'ensemble du film se tient.

JeanBourrin a écrit :
Je ne comprends pas trop cet engouement pour Cumberbatch, mais bon, j'irai voir ça un de ces jours, je ne connais presque rien de Turing.


Bah disons qu'il incarne avec un charisme particulier un personnage de littérature déjà lui-même charismatique, du coup si tu conjugues ça avec sa voix particulière ça te donne un acteur fantasOUI EPOUSE-MOI BENEDICT STPPPPP
carwin
 
J'ai trouvé le film...Lent.
Critère qui devrait te parler wink wink nudge nudge.

Quant au charisme de Cucumber bah c'est comme son nom l'indique.
clott
 
D'ailleur Arte diffuse un reportage interessant sur le sujet :
http://www.arte.tv/guide/fr/047266-000/comment-les-maths-ont-vaincu-hitler
hohun
 
carwin a écrit :
J'ai trouvé le film...Lent.
Critère qui devrait te parler wink wink nudge nudge.

Quant au charisme de Cucumber bah c'est comme son nom l'indique.


Le problème n'est pas la lenteur des films mais leur faiblesse de mise en scène, ce qui est surtout le cas dans les vieux films (par exemple, de ceux que j'ai vus récemment et dont tu sauras retrouver la critique, Le Parrain II et French Connection, auquel je peux rajouter Deliverance, qui au final est l'histoire de 4 mecs qui passent 45 minutes à blablater et faire du bateau, 10 à se faire agresser, 20 à monter en haut d'une colline sans vraiment de raison parce que c'est une putain de foret vierge -donc 0 visibilité- et qu'il n'a qu'un arc dont il ne sait pas se servir, et au final 10 à passer par-dessous la jambe le véritable sujet intéressant du film).

Les films de ces 20/30 dernières années ont moins ce problème à mon sens, et peuvent donc se permettre d'être lents sans me susciter d'ennui. Mais bon ça après, c'est une question de goût je suppose.

edit : je ne sais pas si "mise en scène" est le terme le plus approprié pour décrire mon propos, mais je pense que tu sauras voir ce que je veux dire :)
carwin
 
La faiblesse de mise en scène de "Deliverance" que tu évoques est injuste à mon sens.
Tout comme celles que tu as formulées concernant le Parrain et French Connection.
Tu fais l'impasse sur les dialogues (et je parle pas de gruik gruik, fais le cochon) qui donnent de la consistance et une force dramatique à l'ensemble.
Je te propose de relancer le débat sur le site algéco à la fréquentation improbable :)
MaVmAn
 
Je suis d’accord avec carwin, c’est clairement pas des faiblesses de mise en scène dans les exemples cités, c'est juste que le rythme s’est énormément accéléré globalement dans le cinéma, surtout ces vingts dernières années.

Dans les années 70/80 les films n'avaient pas peur d'être posés, de prendre le temps de mettre en place une ambiance ou d'être plus contemplatif. La place du silence, et donc de la réflexion, était bien plus importante qu’aujourd’hui, où l'on ne tolère presque plus les vides. Il y a très souvent une profusion de dialogue, de musique, ou d'action. Plutôt que de laisser le spectateur s’imprégner du film, de le laisser le comprendre, on lui explique tout. Plutôt que de suggérer, on en montre le plus possible.

Enfin, c'est une tendance globale et il y a plein de contre exemple, mais c'est compréhensible pour le spectateur moderne d'y voir un problème de mise en scène, c'est comme souvent une question d'habitude. Pour un asiatique la nourriture européenne parait souvent fade puisqu'il a l'habitude de manger très épicé, c'est pas pour autant mauvais ou mal cuisiné...
Grostaquin
 
Vu il y a quelques semaines. Pas mal mais ça restera pas dans les mémoires.
Arsh
 
Vu aussi, et ce qui m'a le plus surpris, c'est qu'ils ont réussi à faire une film assez haletant alors qu'il n'y a pas d'action. Je suis pas fan des biopics mais là, je me suis vite retrouvé happé par l'histoire, même s'il y a des approximations et autres fausses informations qui justement donnent un rythme plus soutenu. Ajoutez à cela un très bon Cumbor Cummer Cubum Benedict C. et j'ai passé un très agréable moment. Ma copine aussi d'ailleurs que j'avais dû trainer tellement elle n'avait pas envie de le voir.
Bref pour moi un très bon film mais pas le film du siècle (ou même de l'année)
hohun
 
MaVmAn a écrit :
Je suis d’accord avec carwin, c’est clairement pas des faiblesses de mise en scène dans les exemples cités, c'est juste que le rythme s’est énormément accéléré globalement dans le cinéma, surtout ces vingts dernières années.

Dans les années 70/80 les films n'avaient pas peur d'être posés, de prendre le temps de mettre en place une ambiance ou d'être plus contemplatif. La place du silence, et donc de la réflexion, était bien plus importante qu’aujourd’hui, où l'on ne tolère presque plus les vides. Il y a très souvent une profusion de dialogue, de musique, ou d'action. Plutôt que de laisser le spectateur s’imprégner du film, de le laisser le comprendre, on lui explique tout. Plutôt que de suggérer, on en montre le plus possible.

Enfin, c'est une tendance globale et il y a plein de contre exemple, mais c'est compréhensible pour le spectateur moderne d'y voir un problème de mise en scène, c'est comme souvent une question d'habitude. Pour un asiatique la nourriture européenne parait souvent fade puisqu'il a l'habitude de manger très épicé, c'est pas pour autant mauvais ou mal cuisiné...


Mais dans ce cas, pourquoi je me suis ennuyé devant Deliverance et pas, par exemple, devant Broken Flowers ?
Chinaski
 
C'est juste une question de goût et d'habitudes cinématographiques.
Personnellement, je regrette justement le temps où les films prenaient le temps de montrer autres choses que de l'action et des péripéties, quand ils étaient plus qu'un "plot agrémenté de séquences bankables".

Il était une fois l'Amérique, par exemple, qui est le meilleur film de l'univers ( si, si !), contient tout les soi-disant " problème de mise en scène" que tu évoques.
Broken Flowers n'est qu'un clip musical avec un pitch...
hohun
 
Broken Flowers n'est qu'un exemple parmi d'autres. Je ne me souviens plus d'IEUFEA, je ne sais pas s'il a les travers que je décris, juste que ces travers me semblent bien plus présents et/ou évidents dans les vieux films.
Chinaski
 
Je n'ai rien à répondre à ça, car je ne les conçois pas du tout comme des "travers". C'était le cas quand j'étais ado, mais maintenant c'est une des qualités cinématographique que je recherche : la lenteur.
Après, je ne peux pas dire que j'aime un film comme Gerry, mais ce n'est pas à cause du tempo lent et de la torpeur qu'il provoque ( c'est son propos qui me gène, pour le coup ).
hohun
 
Perso quand j'étais ado les vieux films à part quelques-uns (le salaire de la peur est un rare exemple) me semblaient chiants comme la mort et j'avais vite fait de zapper : c'était le cas du Parrain (le premier) que j'ai revu récemment et que j'ai beaucoup aimé. Mais comme je l'ai dit plus haut, la lenteur n'est pas le problème, le problème, c'est le manque de causalité, d'exposition des personnages, les changements trop brusques, que sais-je encore. Quelques exemples (spoilers antiques) :

- La mort de la sicilenne dans le parrain 1, qui ne semble avoir aucun effet sur Michael Corleone et n'est plus jamais abordé par la suite ;
- L'impression d'assister à l'enquête de deux inconnus dans French Connection, le lien entre le spectateur et les héros n'est pas créé à mon goût, du coup on se détache du film,
- L'isolation croissante de Michael Corleone dans Le Parrain 2 qui est mal amenée, avec la scène de l'avortement qui "tombe" un peu subitement sur le spectateur sans qu'on ressente vraiment cette isolation auparavant
- Je citerais aussi Vol au dessus d'un nid de coucou qui, tout aussi bon soit-il, ne gère pas bien (à mon sens encore) l'escalade potentielle du protagoniste. Il passe du fauteur de troubles relou à quasi-meurtrier puis à lobotomisé en l'espace de 10 minutes à la toute fin, du coup ça donne un côté "TRAGIQUE OUT OF NOWHERE" qui reste en bouche et qui empêche de savourer pleinement la chose.
- Deliverance j'en ai parlé plus haut, et en toute honnêteté si les questions éthiques posées par les personnages étaient évidemment correctes, j'ai trouvé les dialogues associés peu prenants et du coup leur force dramatique tombe un peu à l'eau (ha ha ha). Pas qu'ils soient mauvais, mais j'ai eu l'impression d'avoir entendu mieux formulé dans d'autres films ou médias.

En toute honnêteté le contemplatif ou le lent je n'ai aucun problème à en bouffer au petit déjeuner, mais il y a vraiment une gestion de la "mise en scène" qui m'échappe totalement dans les vieux films et que je ne retrouve heureusement pas dans les films relativement récents.

Après c'est peut-être le syndrome Star Wars aussi, le fait que je les voie littéralement 40 ans après tout le monde doit pas aider.
fwouedd
 
Je pense que t'as du mal avec les films qui sont pas hyper démonstratifs et explicatifs.

Parce que ne pas voir arriver la fin du vol au dessus d'un nid de coucou, c'est ne pas ressentir le malaise grandissant de chaque choix de Mc Murphy et l'évolution constante de la tension entre lui et l'infirmière en chef (elle est là l'escalade, pas dans les conneries de Mc Murphy à mon avis), et c'était évident qu'il allait perdre ce petit jeu avec fracas, en payant le prix fort.
Et je sais pas, mais le fait qu'un décès d'un pote rend un type enfermé dans un asile, accusé de viol, violent, perso, je trouve pas ça tiré par les cheveux.
Chinaski
 
Pour leur défense ( et pour le débat ) :

- C'est après cet évènement ( qui est filmé comme tel, sans beaucoup d'emphase ) que Micheal devient un vrai dur, je trouve ça plutôt explicitement amené.
- J'aime cet aspect "procédural" du film, qui s'approche du documentaire ( et qui nous place effectivement à l'extérieur de l'histoire ). Après c'est sûr que l'aspect "choc" voulu par cette technique mais aussi les "révélations" sur les aléas du métiers de policier que le film apportait sont aujourd'hui complétement dépassés.
-Le Parrain 2, les passages avec De Niro sont tellement classes que personne ne s'intéresse aux intrigues de Micheal, de toutes manières... Je n'ai rien d'autre à dire pour sa défense.
-Vol au dessus d'un nid de coucou, je l'ai vu gamin et j'avais peur de Nicholson dès le début du film, je n'ai pas fait gaffe à l'arc du personnage... Mais il me semble que toute la fin est un peu nulle ( contrairement au reste ).
-Deliverance, je le regarde comme un Thriller/film d'ambiance, je n'ai jamais vraiment fait attention à son propos ( un truc écolo ?).
Je pense qu'il est mieux comme ça...

Pour la mise en scène, je trouve que le cinéma contemporain est justement trop souvent formaté pour l'efficacité, avec des enchaînements de séquences que je qualifierai de sur-pensées...
Je ne sais pas trop comment dire, mais j'aimais les moments de "flottement" que l'on pouvait trouver dans des films aux intrigues pourtant solides.

Star Wars, je suis incapable d'en regarder un sans m'endormir. C'est d'ailleurs le véritable prototype de ce cinéma "efficace" dont je parlais. Mais la musique est bien...
carwin
 
hohun a écrit :

- L'impression d'assister à l'enquête de deux inconnus dans French Connection, le lien entre le spectateur et les héros n'est pas créé à mon goût, du coup on se détache du film,


C'est précisément sur ce point que je ne suis pas d'accord avec toi.
Je ne vois aucun intérêt pour un cinéaste de créer une forme d'empathie, de sympathie entre le spectateur et le "héros".
J'aime bien le personnage de Popeye dans FC, non pas parce qu'il est sympa ou attachant mais parce qu'il me semble crédible, plausible en tant que flic bourru sale con et pas du tout bling-bling.

S'il meurt ou s'il foire son enquête, je m'en fous. C'est l'immersion dans le réseau qui m'a plu dans le flim.
hohun
 
fwouedd a écrit :
Je pense que t'as du mal avec les films qui sont pas hyper démonstratifs et explicatifs.


Non vraiment, je n'ai aucun problème avec ça...

Parce que ne pas voir arriver la fin du vol au dessus d'un nid de coucou, c'est ne pas ressentir le malaise grandissant de chaque choix de Mc Murphy et l'évolution constante de la tension entre lui et l'infirmière en chef (elle est là l'escalade, pas dans les conneries de Mc Murphy à mon avis), et c'était évident qu'il allait perdre ce petit jeu avec fracas, en payant le prix fort.
Et je sais pas, mais le fait qu'un décès d'un pote rend un type enfermé dans un asile, accusé de viol, violent, perso, je trouve pas ça tiré par les cheveux.


C'est bien l'un des problèmes : il y a une escalade, mais mitigée par le fait qu'on a l'impression de voir un imbécile sans-gêne et sans notion des conséquences de ses actes plutôt qu'un mec véritablement violent durant tout le film. J'ai vraiment pas vu dans ses gestes, à part à la toute fin, les gestes d'un violeur et d'un mec violent (à part quand il pète la vitre). La scène du bateau, ou du match de basket, te ferait même plus incliner à voir un connard au grand cœur qu'un mec néfaste.
Si, 10 minutes avant la fin, tu m'avais demandé comment le film allait finir, je t'aurais répondu qu'il aurait fini interné à vie et basta. C'est pour ça que la fin tombe comme un cheveu dans la soupe pour moi.

@Chinaski :

- le parrain 2 : Je n'ai pas vu cet événement comme pivotal de quelque sorte que ce soit. Il était déjà devenu dur de chez dur à la fin du 1. Qui plus est, si je ne me trompe pas, c'est après cette scène qu'il va voir sa mère parce qu'il est dans le doute (mais je me trompe peut-être).
- Deliverance : le message n'a rien à voir avec l'écologie (ou alors il y a un degré de lecture que je n'ai pas saisi), le film traite plutôt des limites de la moralité d'un acte, en l'occurrence, "un meurtre est-il acceptable dans certaines circonstances", et des conséquences éthiques/tensions qui en découlent au sein d'un groupe avec des valeurs différentes. Et c'est ça qui pose problème, c'est que pour moi le vrai intérêt du film, qui est cette question, m'a semblé abordé "vite fait" au milieu de diverses péripéties pas nécessairement intéressantes.

Quant à Star Wars, je fais régulièrement rager mes potes en disant que c'est de la merde, mais c'est ce que je pense sincèrement. Je ne nie pas l'influence que cette saga a eu, ni même le fait qu'à l'époque c'était époustouflant, mais il y a tellement d'idées idiotes, de dialogues bof et de tenants et aboutissants bullshiteux que c'est juste plus possible pour moi aujourd'hui (à part le V qui de mémoire était bien, faudrait encore que je le revoie ceci dit).

@Carwin : je suis d'accord avec tes deux dernières phrases, seulement pour moi (pour reprendre le mot de Chinaski) le film a un côté documentaire de par son impersonnalité, mais ce n'est pas un documentaire. Du coup il me faut un lien quelconque, ça ne me dérange pas que le protagoniste soit haïssable, mais il me faut un truc pour plonger dans le film. En l'état, c'est un film que j'ai regardé d'un oeil distrait (alors que je ne faisais rien d'autre à côté). Pour reprendre un exemple récent, j'avais bien aimé End of Watch qui joue entre fiction et documentaire aussi, et qui réussit à créer un lien avec les persos. Tu me diras que ce ne sont pas des films exactement semblables, mais ça correspond plus à ce que j'aime.
Chinaski
 
Juste une précision, c'est dans le Parrain première partie que Micheal Corleone fuit en Sicile ( juste après l'assassinat dans le resto ).
Même si il a déjà commis un double meurtre il reste assez enjoué. Après l'attentat et la mort de sa "femme" il devient complétement psycho-rigide ( je crois même qu'on ne le voit plus sourire de tout le film ).
Je ne me souviens pas de quel scène tu parles avec la mère, par contre.

A la fin de Deliverance, il y a un espèce de monologue écolo, c'est pour ça que j'avais cette impression.
Le vertueux
 
"un meurtre est-il acceptable dans certaines circonstances", et des conséquences éthiques/tensions qui en découlent au sein d'un groupe avec des valeurs différentes. Et c'est ça qui pose problème, c'est que pour moi le vrai intérêt du film, qui est cette question

Tu trouveras des réponses plus intéressantes à ce type de question dans n'importe quel vulgaire anabac de philo pour terminale que dans n'importe quel film de cinéma. Et c'est normal, ça n'est pas l'objectif de ce medium et ça n'est non plus là où il brille le plus.

C'est un peu le problème que j'ai avec les Biopic, cette impression qu'on veut me faire passer des cours d'Histoire via des suppos, mais ça ne passe pas, mes superbes fesses n'en veulent pas ! J'ai vraiment du mal à considérer ça comme du grand cinéma même si je ne suis pas totalement contre en faisant un peu de zbrush en même temps.
Crusing
 
Le biopic, AKA l'histoire racontée par les gagnants. OUPS

Le biopic pour moi est autant une facilité que l'adaptation d'une licence, on se garantit un nombre minimal d'entrée quelque soit la qualité du film, et en plus on y colle un prétexte pédagogique façon 5 fruits et légumes par jour, et puis cette façon de romancer et sacraliser des personnages publics façon monomythe systématiquement, avant c'était plus simple on nous faisait bouffer 3 ou 4 biopics, ça s'appelait des textes sacrés. REOUPS
hohun
 
Chinaski a écrit :
Juste une précision, c'est dans le Parrain première partie que Micheal Corleone fuit en Sicile ( juste après l'assassinat dans le resto ).
Même si il a déjà commis un double meurtre il reste assez enjoué. Après l'attentat et la mort de sa "femme" il devient complétement psycho-rigide ( je crois même qu'on ne le voit plus sourire de tout le film ).
Je ne me souviens pas de quel scène tu parles avec la mère, par contre.


On a mixé nos explications je crois, je parlais du 2 dans le cas de ma réponse. La conversation avec sa mère c'est dans le 2.
Chinaski
 
Ha... Alors oups terce !
En plus, je ne me souviens toujours pas de cette scène, même dans le deux... Faut que je les revois.

Pour les biopics, y'a aussi l'inverse, avec les films qui "chargent" un peu trop les personnages à des fins moralistes, genre le biopic sur James Belushi (Wired, qui est parait-il une sombre bouse ) ou celui sur Bob Crane (Autofocus, qui est bien quand même )...
D'une manière général, le genre biopic c'est du cinéma un peu trop fréquentable à mon goût ( je pleure encore du film de Cronenberg sur Freud, qu'est-ce qui t'arrive, Crocro ? Tu dis que tu mûris ? Je dis que tu vieillis... ).
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

Crusing
(23h23) Crusing choo.t > dummy files!
choo.t
(20h21) choo.t Puyo Puyo Tetris 1.6Go ? Snipperclips parreil... pour Info, Fast Racing Neo c'est ±700Mo...
choo.t
(20h19) choo.t thedan > 32 Go pour DQ Heroes c'est nawak vu le rendu du jeu.
miniblob
(20h10) miniblob ignatius > Ces deux dernières années j'ai essayé avec une espèce de protection, une bâche transparente, ça marche un peu mieux mais c'est pas extra. Faut dire aussi que les nuits sont souvent fraîches dans la région.
ignatius
(20h03) ignatius (16h39) miniblob > tu leur fait un toit? une serre?
noir_desir
(19h52) noir_desir miniblob > tu pourrais soutenir les paysans venant de ta région, surtout ta camarade lambert qui surement prendre la présidence de la fnsea :)
miniblob
(18h20) miniblob noir_desir > Aucune chance que j'y mette des saletés, j'aime choisir ce qui va finir par pourrir ma santé.
noir_desir
(17h24) noir_desir miniblob > essaye les solutions fnsea :)
miniblob
(16h39) miniblob noir_desir > Il y a pas mal de trucs qui poussent bien ici, mais la tomate c'est pas vraiment ça. J'ai beau essayer tous les ans, les plants finissent tout le temps par tomber malade.
noir_desir
(16h32) noir_desir miniblob > Ca pousse bien dans le cantal la tomate, et puis la prochaine patronne du Fnsea est de chez vous :), tomate ogm pourrie pour miniblob
miniblob
(16h25) miniblob noir_desir > Je fais pas le difficile, faut bien se nourrir...
Nastyfox
(15h58) Nastyfox La switch à poil [tieba.baidu.com]
noir_desir
(15h36) noir_desir miniblob > même les tomatas pourries ?
miniblob
(15h01) miniblob Le scénar d'Horizon me fait pas trop peur, j'ai été un des seuls à avoir aimé celui du dernier Killzone (ne me jetez pas de tomates, ou alors visez la bouche)
Crusing
(14h52) Crusing Moi je m'en fous, mais ça peut en interesser.
Le vertueux
(14h49) Le vertueux Crusing > DIY ou rien !
Crusing
(14h42) Crusing G29 pas cher [amazon.co.uk]
noir_desir
(13h51) noir_desir Fougère > après c'est le 1er jeux rpg de guerrilla , et nouvelle ip a construire pour sony.
noir_desir
(13h50) noir_desir Fougère > yep,, c'est ce que j'ai compris, mais il fait bien le job, et arrive à captiver le joueur sur sa partie (il parle de 35h).
Fougère
(13h28) Fougère Laurent > D'après Boulapoire, le scénario existe pas casse pas 3 pattes à un canard
Laurent
(13h10) Laurent bixente > J'espère que c'est plus qu'un far cry 3 et que le coté narration/rpg est bein fichu
bixente
(12h28) bixente J'ai vraiment hâte de tester Horizon, ce jeu m'intrigue énormément depuis son annonce.
noir_desir
(11h49) noir_desir thedan > [lemonde.fr]
Laurent
(11h04) Laurent thedan > c'est parce que Nintendo va etre les premiers à faire du cloiud gaming... ou pas
noir_desir
(11h03) noir_desir thedan > oui mais non tu sais la gauche s'est salop qui comprennent rien à l'économie, genre même le porte parole du medef a dit que fillon avait tord quand il propose le chomage degressif
thedan
(11h02) thedan sinon les jeux sur twitch en Démat seront plus gros que les capacités de stokage de la console.... [numerama.com] cherchez l'erreur
thedan
(11h00) thedan Tiens je croyais qu'une taxe sur les robots dixit de TRES nombreux éditorialistes, journaleux etc... C’était idiot et irréaliste ... [numerama.com]
Le vertueux
(10h21) Le vertueux MrPapillon > Nan, c'est pourri !
noir_desir
(10h05) noir_desir Horizon bon mais sans plus pour gk. Je trouve que pour une 1ere ip, c'est pas mal du tout.
MrPapillon
(00h29) MrPapillon Le vertueux > D'ailleurs tu sais bien au fond de toi que j'ai raison, je le vois dans tes yeux.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon Le vertueux > C'est rondouillard, ça ressemble à de vrais instruments joués par des mecs endormis, c'est mou. Celui Megadrive a un vrai charme, un truc unique jeu-vidéo/ordinateur.
dimanche 19 février 2017
Le vertueux
(23h32) Le vertueux MrPapillon > (17h10) Là encore, la première est plus mignonne.
Crusing
(22h29) Crusing (18h38) et celui là aussi
Laurent
(22h29) Laurent kmplt242 > Faut croire que les chômeurs et les fonctionnaires sortent le diamnche
Laurent
(22h27) Laurent moi j'avais le mega-stick, c'etait entre deux, la boule mais seulement 3 boutons (mais avec tir auto reglable svp !) parfait pour la conduite fine dans Virtua Racing [segaretro.org]
Crusing
(22h26) Crusing (17h10) rassure toi j'étais équipé d'un magnifique asciipad md6 turbo de cul race édition. C'était pas la peine au 3 boutond
kmplt242
(22h22) kmplt242 10 ans après, je ne sais toujours pas pourquoi le dimanche est aussi mort sur factor
kmplt242
(22h21) kmplt242 ahahaha
lirian
(21h47) lirian je l'ai pas beaucoup connu mais il a pas l'air très net le zaza [fraghero.com]
kmplt242
(18h38) kmplt242 J'avais ça [consolepassion.co.uk]
noir_desir
(18h22) noir_desir MrPapillon > monsieur connard :)
kmplt242
(17h43) kmplt242 ahahahah le connard.
MrPapillon
(17h14) MrPapillon kmplt242 > Si j'en avais une six boutons, mais les invités avaient la trois boutons. Et ça me permettait de montrer ma supériorité au combat sans trop d'efforts.
kmplt242
(17h10) kmplt242 Non mais sf2 au pad 3 boutons ? Vous pouviez pas acheter la 6 boutons bande de pauvres ? :3
MrPapillon
(17h10) MrPapillon [youtube.com] [youtube.com]
MrPapillon
(17h06) MrPapillon Le vertueux > Je me range du côté kmplt242, surtout que j'avais déjà choisi mon camp avec Aladin.
MrPapillon
(17h05) MrPapillon Crusing > Ah ouaip, le game design d'exception où il fallait appuyer sur Start pour changer entre poings et pieds.
Le vertueux
(14h42) Le vertueux La musique de jungle version mega est déguelasse, celle de la snes on entend les petites trompettes, c'est plus joli.
Crusing
(14h04) Crusing Et je ne parlerais pas de sf2 au pad trois boutons..
Crusing
(14h04) Crusing kmplt242 > jungle strike avec son bouton A qui servait à strafer lorsque maintenu, ou à tirer le plus gros missile qu'on avait en une pression. Vive la mégadrive.
kmplt242
(12h16) kmplt242 Mais sinon, c'était génial. J'ai toujours eu un faible pour les jeux en 3d Iso
kmplt242
(12h15) kmplt242 Oui gérer le carburant c'était vite chiant.
noir_desir
(12h12) noir_desir kmplt242 > Idem j'ai beaucoup aimé desert strike à l'époque, le jeu était difficile...
kmplt242
(11h49) kmplt242 Merde c'était le salon Magic à Monaco hier, si j'avais su j'y serai allé poser/troller des question sur Shenmue 3 à Shibuya Productions
kmplt242
(11h29) kmplt242 Sérieux la version SNES on dirait qu'elle est jouée par un groupe de péruviens à chatelet [youtube.com]
kmplt242
(11h27) kmplt242 C'est là qu'on voyait la supériorité du proc sonore de la MD <3
kmplt242
(11h26) kmplt242 J'ai passé des soirées entière avec mon père à jouer à ça :3
kmplt242
(11h26) kmplt242 [youtube.com]
kmplt242
(11h26) kmplt242 Et puis cette zik de desert Strike !!!
kmplt242
(11h24) kmplt242 Crusing > (19h46) urban strike était pourri, les phases à l'intérieur, atroce. Par contre Jungle Strike était vraiment génial.
samedi 18 février 2017
Crusing
(19h52) Crusing choo.t > "des graphiques photoréalistes, 98/100"
choo.t
(19h49) choo.t Oh mon dieu, tu fais remonter en moi des souvenirs de Nuclear Strike 64, dieu que c'était chiant.
Crusing
(19h46) Crusing et*
Crusing
(19h46) Crusing J'avais joué à urban strike en émulé bien après, et mon dieu cette purge. Il a fallu l'itération de trop sur PSX pour que tout le monde comprenne que c'était un gameplay 100% désué.
Crusing
(19h41) Crusing D'ailleurs c'est incroyable le succès de cette série, car avec le recul, c'était de la sacré merde, avec du fun comme quand on s'arrache un ongle.
Crusing
(19h39) Crusing high five lirian
lirian
(19h36) lirian j'enculais des scuds
lirian
(19h35) lirian à cet age je lançais des missiles air sol, des roquettes et des obus de 30 mm sur des irakiens dans desert strike
Le vertueux
(19h33) Le vertueux Tuer du nazi dans wolfenstein, c'était très bien.
Crusing
(19h31) Crusing Oui moi perso ça me dérangeait pas à 6-7 ans de bombarder des trucs dans le golfe persique ou jouer à Splatterhouse/Altered Beast.
Le vertueux
(18h55) Le vertueux Cette désinformation et propagande du CSA, payés à rien foutre oui, je vous le dis !
Le vertueux
(18h45) Le vertueux sfabien > à 7 ans il est mûre pour pratiquement n'importe quel jeu, t'emmerde pas à chercher des jeux non violents.
miniblob
(18h01) miniblob Et surtout il y a des blagues sur les flatulences (si avec ça je vends pas du rêve...)
miniblob
(18h00) miniblob Après ya un peu de bagarre mais globalement tu retransformes tes ennemis en animaux, c'est pas bien méchant
miniblob
(17h59) miniblob sfabien > J'ai connu plusieurs gamins qui ont bien trippé sur Mini Ninjas : multisupport, souvent en promo sur Steam et en plus ya une série qui passe à la téloche (pour le combo)
choo.t
(17h28) choo.t sfabien > N'importe quel prod Nintendo. Captain Toad : Treasure Tracker est super accessible, même au grands débutants.
Edhen
(16h56) Edhen sfabien > Si tu veux un truc plus moderne que Minecraft mais à peu près similaire jette un oeil à Portal Knight, c'est 'achement bien (en EA, ça sort bientôt, très bien finalisé pour l'instant).
MaVmAn
(15h51) MaVmAn "super 5 mad michel equipée survie zombies ": [leboncoin.fr]
Crusing
(15h33) Crusing sfabien > à la main ça compte pas
sfabien
(15h19) sfabien Crusing > tu me donnes envie de faire un gosse.
MrPapillon
(15h10) MrPapillon Crusing > Mon fils, je vais t'acheter un jeu vidéo : [resize-parismatch.ladmedia.fr]
Crusing
(15h08) Crusing Sinon plus simple tu choppes Mario war, et tu lui mets des branlées jusqu'à la dégoûter du JV, il gagnera un temps libre précieux pour toute la vie
Crusing
(15h04) Crusing (14h14) MrPapillon > oui voilà, ou europa universalis, et tu lui mets du jazz expérimental en fond tout en fumant du tabac brun à la pipe derrière lui en le regardant jouer, silencieusement.
Crusing
(15h01) Crusing sfabien > bein Mario galaxy / zelda alors non..?
Grostaquin
(14h39) Grostaquin M'a l'air très classe ce Narita Boy [youtube.com]
MrPapillon
(14h14) MrPapillon Ou Civilization VI, histoire de lui apprendre, dès son plus jeune âge, comment dominer le monde.
MrPapillon
(14h13) MrPapillon Laurent > Deus Ex alors, comme ça il aura le choix de ne pas être violent.
zouz
(13h16) zouz sfabien > Rayman
sfabien
(13h15) sfabien Merci, et puis la plateforme n'a pas d'importance. J'ai a peu près tout.
sfabien
(13h15) sfabien j'aime toutes ces lignes avec mon nom en gras. Je me sens important.
Laurent
(13h05) Laurent sfabien > non, ca devait etre celui-là [amazon.com]
Laurent
(12h56) Laurent MrPapillon > le monsieur a dit pas violent
Laurent
(12h55) Laurent sfabien > Les premiers harry potter, vraiment très bien pour découvrir les bases du JV (je crois que c'est celui-là que j'ai fini [amazon.com]
MrPapillon
(12h54) MrPapillon sfabien > (ou Dark Souls selon la police).
MrPapillon
(12h53) MrPapillon sfabien > Minecraft.
Crusing
(12h53) Crusing sfabien > budget cuts (comprendre: précise le support)
sfabien
(12h43) sfabien Qui connait un jeu vidéo sympa, pas violent à faire jouer à un gamin de 7 ans ? Autre qu'un lego.
kmplt242
(12h39) kmplt242 Help les 3Distes [factornews.com]
Le vertueux
(11h16) Le vertueux Nastyfox > Les dialogues en soient n'étaient pas si bons que ça, mais le premier passait encore pour finir en gros navet affligeant avec le 3.
vendredi 17 février 2017
Mimyke
(23h41) Mimyke Mods Payant: Gabe veux un deuxième round: [moddb.com]