Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

[Popcorn] The Grand Budapest Hotel

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
République fictive mais pas trop de Zubrowka, 1932. Le Grand Budapest Hotel vit ses dernières heures de gloire avant la guerre pendant que les fascistes prennent le pouvoir. Monsieur Gustave (Ralph Fiennes), concierge de l'hôtel et toy boy pour dames riches, blondes et agées, se retrouve empêtré dans les affaires familiales de Madame D., une de ces anciennes amantes, après qu'elle lui a légué un tableau à la valeur inestimable suite à sa mort dans des circonstances étranges. Il va devoir déjouer le complot aidé par son fidèle lobby boy et poursuivi par un policier (Edward Norton) et un tueur sanguinaire (Willem Dafoe).

On va faire court : Wes Anderson a encore pondu un chef d'oeuvre. Les acteurs sont tous excellents, le film est incroyablement bien rythmé, les seconds rôles sont savoureux et l'ensemble est vraiment drôle. Même si le film conserve la patte Wes Anderson dans son traitement, un subtil mélange de frères Cohen en plus rapide et de Jeunet en moins lourd, le réalisteur/auteur/producteur a aussi évolué. L'humour est beaucoup plus cynique et noir, les thèmes sous-jacents sont graves et la réalisation est très dynamique. Fondé sur les écrits de Stefan Zweig, c'est aussi le film le plus personnel de Wes Anderson vu qu'il est tout seul à l'écriture. Aussi touchant qu'étrange, c'est de la poésie brutale et un régal pour les yeux et les oreilles.

The Grand Budapest Hotel est actuellement en salles.