[Popcorn] Ant-Man And The Wasp / Ant-Man Et La Guêpe - Popcorn - News - Factornews
Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

[Popcorn] Ant-Man And The Wasp / Ant-Man Et La Guêpe

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Le Marvel Cinematic Universe fête ses 10 ans cette année. L'empire de Kevin Feige a changé à jamais les films de super-héros et les super-productions hollywoodiennes à tel point que tous les autres studios veulent leur "Cinematic Universe" sans y parvenir pour une raison simple : les scénaristes et les réalisateurs qu'ils emploient ne sont pas les bons. A partir de la phase 2 du MCU et encore plus dans la phase 3, Kevin Feige a donné sa chance à des réalisateurs un peu en marge et les a laissés s'exprimer : James Gunn (Guardians Of The Galaxy), les frères Russo (Captain America 2/3, Avengers 3/4), Scott Derrickson (Dr Strange), Taika Waititi (Thor 3) et Peyton Reed.

Ce dernier a realisé le premier Ant-Man et revient à la charge cette année pour Ant-Man And The Wasp qui se situe avant Infinity War. Ant-Man alias Scott est en résidence surveillée après avoir aidé Cap' dans Civil War. Il tente de mener une vie tranquille mais se fait embarquer dans une mission de sauvetage par The Wasp alias Hope, la fille d'Hank Pym. Ce dernier est convaincu que sa femme est encore vivante mais est bloquée dans le Royaume Quantique dont Scott a réussi à s'échapper dans le premier opus. Pour l'aider à s'en sortir, ils devront faire face à un agent du FBI zélé (Jimmy Woo), à un vendeur de technologies au marché noir (Sonny Burch) et à un fantôme.

Sans trop de surprise, Ant-Man And The Wasp reprend la formule du premier opus à savoir du divertissement grand public à base de blagues et de scènes d'action. On pourrait dire que c'est la formule en général du MCU mais c'est encore plus vrai pour Ant-Man vu qu`à la base le comic de Stan Lee était à la limite de la blague. Pour ce deuxième opus, Ant-Man reste le personnage principal mais les seconds rôles ont encore plus d'importance et de temps à l'écran. Outre bien entendu Evangeline Lilly, on retrouve Michael Douglas et Michael Peña et on découvre une série de nouveaux personnages croustillants joués par Walton Goggins, Randall Park, Michelle Pfeiffer et Laurence Fishburne. Même les seconds rôles des seconds rôles (les sbires des protagonistes et antagonistes) sont des personnages hauts en couleur qui semblent sortir tout droit d'un film des frères Coen.

Côté action, le film joue à fond sur le fait que n'importe quoi peut devenir petit ou grand. Cela donne lieu à des poursuites en voitures surréalistes dans les rues de San Francisco, à des distributeurs de Pez meurtriers, à des fourmis géantes équipées de lasers et à des plans en tilt-shift grandioses. C'est joyeusement débile, bien tourné et bien rythmé. Malgré tout, le principal problème du film est l'absence complet de profondeur. Les "méchants" n'en sont pas vraiment, les personnages n'évoluent pas, les enjeux sont faibles et le film n'étend pas le MCU. C'est 2H de rires et de bonne humeur à partager en famille mais que vous oublierez probablement rapidement. Restez jusqu`à la fin. Il se passe des choses. Sortie en France le 18 juillet.
Rechercher sur Factornews