Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Oculus Connect 4

Frostis Advance par Frostis Advance,  email  @FrostisAdvance  
 
Hier soir, Mark Zuckerberg est monté sur scène lors de la keynote de l’Oculus Connect 4, qui se déroule encore aujourd’hui à San José. Evidemment, il était question de VR à gogo et malgré un moment très gênant lors d’une visite virtuelle à Porto Rico histoire de voir qu’il y a des centaines de milliers de personnes en galère, le reste était plutôt cool et accompagné de véritables annonces.

Oculus Rift à 450 balles

Commençons d’ailleurs par la plus grosse annonce, avec la baisse du prix de l’Oculus Rift en pack avec ses Touch et quelques jeux / applications, passant maintenant à 450€. Un positionnement qui forcera la concurrence à se bouger le casque, puisqu’on retrouve le HTC Vive à 700€, le PlayStation VR à 400€, mais aussi les offres de Microsoft (qui va un peu partout). D’ailleurs, la récente baisse de prix déjà adoptée l’espace d’une promo d’été, a apparemment été payante à en croire les statistiques livrées par Steam. Sur cette plateforme, et pour le mois de septembre, le Vive occupe 50,16% du terrain, suivi de très près par le Rift avec 46,87%.

Côté entreprises, il faudra par contre débourser 930€ pour s’offrir l’offre Oculus for Business, proposant un peu plus de chose : le casque, les Touch Controllers, 3 capteurs, une télécommande, 3 Rift Fit, des garanties et tout un service de support.

Oculus Go

L’autre grosse annonce a été celle de l’Oculus Go. Comme le précise le site officiel, il s’agit là encore d’un casque, mais se plaçant presque entre les deux déjà présents chez Oculus. Ici, pas besoin de PC comme pour le Rift, mais pas non plus besoin de smartphone comme pour le Gear VR. Et oui, l’Oculus Go sera un casque totalement autonome (ou presque, puisqu’il va bien se connecter quelque part). Mine de rien, ce petit appareil totalement sans-fil, proposera un écran LCD Fast Switch avec une définition de 2560 x 1440 pixels, des lentilles nouvelles générations, un champ de vision de 110°, un système son intégré et aussi un port jack si on trouve ça naze et qu’on préfère un vrai casque. On ne sait par contre rien de la puissance, mais Zuckerberg a annoncé que le Go sera compatible avec l’intégralité du catalogue de Samsung pour son Gear VR. On se doute donc que le Go embarque autant de patate qu’un Galaxy S6, ou S7, ou S8, histoire de faire tourner toutes les applications et jeux.

Néanmoins, il ne faut pas s’attendre à une bête de course. Affichant un prix de 199$, on se doute bien que l’Oculus Go serait parfait pour regarder un film, des vidéos en 360°, des concerts et quelques trucs un peu light. Il ne concurrencera jamais ce qui peut se faire sur un casque branché à un PC. D’ailleurs, il n’est pas question d’utiliser le même contrôleur, puisque le Go introduira une sorte de Nunchuk comme sur Wii. A noter tout de même que le tracking du casque et du pad sera pris en compte, ce qui est plutôt cool.

Projet Santa Cruz

Mais Oculus, et donc Facebook, en a aussi profité pour nous montrer une belle vidéo d’ingénieurs bossant avec passion sur le projet Santa Cruz. En gros, il s’agit d’un Oculus Rift fonctionnant sans fils, sans caméra de tracking, même carrément sans PC, et permettant un suivi des mouvements du casque et des contrôleurs sur 6 axes. Une belle petite bête, qui ne s’est malheureusement pas assez détaillée, notamment sur la partie hardware. On en saura malgré tout un peu plus l’an prochain, puisqu’Oculus commencera à distribuer les informations aux développeurs. 

Le turfu 2.0

Evidemment, Oculus n’a pas oublié que pour vendre un casque, il faut des applications et des jeux. Cela commence par une interface du futur avec l’Oculus Dash, qui change totalement de gueule et propose cette fois-ci via une grosse mise à jour, de la Mixed Reality et bien plus d’interactions avec les Touch. De même, l’Oculus Home se tourne bien plus vers le marché du jeu vidéo avec tout un tas de truc cool, comme le fait d’inviter des amis, d’afficher ses trophées pour savoir qui a la plus grosse, etc. Cette partie sera dispo dès Décembre.


Ok. Et les jeux ? 

De ce côté, même si ce n'est pas la folie furieuse, Oculus a sorti la planche à billets puisque le studio Respawn Entertainment est de la partie ! Oui, la boîte qui s’est craqué deux fois sur Titanfall tentera sa chance via un jeu développé en exclusivité pour l’Oculus Rift. Aucune information n’a cependant filtré et il faudra attendre encore pas mal de temps avant de voir le bout du nez de cette nouvelle production, qui n’est pas prévue avant 2019.


On peut aussi noter que le studio Ready At Dawn a semble-t-il était rassuré des bonnes ventes de Lone Echo, puisque le studio est actuellement en train de développer une suite à la campagne solo, mais aussi une extension portant le nom de Echo Combat. Il faudra avoir le cœur bien accroché et être un peu patient pour y jouer, puisque ça sort courant 2018.

La France était aussi à l’honneur via Ubisoft Montpellier et son jeu, Space Junkies. Même si ce n’est pas une exclue (il est aussi prévu sur HTC Vive), ce FPS dans l’espace promet quelques heures de bonnes rigolades en mode multi avec des amis. Ça sort au printemps 2018 et on peut même s’inscrire à la bêta en allant sur ce lien.


Le reste a été une suite de vidéos promos pour différents titres plus ou moins importants, comme Marvel Powers United VR (vidéo ici). Les films n’ont pas non plus été oublié, comme Space Explorers, un Coco VR par Disney Pixar ou encore Blade Runner 2049: Memory Lab.
Rechercher sur Factornews