Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Nvidia danse le Tango

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Nvidia tente depuis quelques années d'imposer son System On A Chip Tegra aux différents constructeurs de smartphones et tablettes sans pour l'instant beaucoup de succès. Le principal problème des Tegra jusqu'à la version 4i est l'absence de silicium gérant les communications au sein même de la puce. Du coup les constructeurs doivent ajouter un modem externe. En plus du surcout, cela signifie qu'il faut ajouter du cuivre pour faire communiquer les composants ce qui représente une perte d'énergie. Qualcomm a donc eu le champ libre pendant de nombreuses années et a gagné un marché ultra-juteux : l'intégralité de la gamme Fire d'Amazon.

Il est encore trop tôt pour connaitre le sort du Tegra K1 mais cette fois Nvidia a un allié de poids : Google. Lors de la conférence Google I/O, toutes les nouveautés présentées tournaient sur du K1 à savoir :
-Android TV (le futur Razer embarquera surement du K1)
-Android Auto : des voitures connectées tournant sur Android. NVIDIA, Google, GM, Honda, Audi et Hyundai ont formé la Open Automotive Alliance
-le Project Tango : des caméras de profondeur dans des appareils Android. La version tablette du dev kit tourne avec un K1.
-Android L

Android L est la prochaine version majeure d'Android. Au niveau CPU, elle supportera pleinement les processeurs ARMv8 64 bits. Pour la partie graphique, Google va lancer le Android Expansion Pack. Ce n'est pas une nouvelle API graphique comme Metal/Mantle mais une extension d'OpenGL ES 3.1. Les rêves du groupe Khronos d'unification du monde OpenGL s'envolent de plus en plus... Quoi qu'il en soit la version musclée du Tegra K1 embarque un CPU double-coeur ARMv8 64 bits et un GPU compatible avec AEP. Histoire de montrer de quoi la bête est capable, ils ont fait appel à Epic pour bricoler une démo baptisée Rivalry qui tourne bien entendu avec l'Unreal Engine 4. Il s'agit en fait de la démo Reflections un peu modifiée. La version PC est bardée d'effets dans tous les sens et c'est assez bluffant de voir la même chose sur une puce mobile.

La rumeur veut que le Tegra K1 se trouvera dans la future tablette Nexus 9 de Google. Mais le K1 aura surtout une place très importante dans un domaine où l'efficacité énergétique est primordiale : les supercalculateurs/datacenters. Si Google investit autant dans les panneaux solaires, ce n'est pas par pure altruisme écologique. Leurs centres de données pompent tellement d'énergie que cela leur coute un fric fou. Du coup ils préfèrent la produire eux-mêmes. 

En terme de rapport puissance de calcul/consommation, Nvidia domine le marché. Le K1 serait un candidat parfait pour finir dans des supercalculateurs/datacenters car il combine un CPU ARM (le x86 est en train de disparaitre des serveurs. Même AMD s'est mis à l'ARM), un GPU capable de faire du GPGPU et une consommation ridicule. De là à dire que les futurs serveurs Google embarqueront du K1, il n'y a qu'un pas à franchir.


Rechercher sur Factornews