Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Nouveau round de la guerre AMD/nVidia/Intel

CBL par CBL, d'après BSON  email  @CBL_Factor
 
Depuis quelques temps, un vent de folie souffle sur le monde du hardware et chacun des constructeurs a sorti ses armes. AMD/ATI a été le premier à dégainer avec ses cartes DX11. L'éternel rival d'nVidia poursuit dans la logique de la série 4xxx avec les Radeon HD 5850 et HD 5870 : des cartes performantes à des prix abordables, surtout pour la 5850. Du côté pro, ATI continue de développer ce qu'il a baptisé le Cinema 2.0 à savoir de la 3D temps réel (effets spéciaux ou film entièrement en cg) à destination du cinéma et de la télé. Du côté physique, OpenCL commence à prendre de l'importance. En plus d'Havok, AMD a aidé à porter Bullet en OpenCL. Bullet est un moteur physique open source très puissant qui monte en puissance. En terme d'utilisation, il est troisième avec 10.3% de parts de marché derrière PhysX (26.8%) et Havok (22.7%).

nVidia va aussi supporter OpenCL avec ses nouvelles cartes de la série GT300 qu'ils viennent d'annoncer. En plus d'être des monstres de puissance avec pas moins de 512 coeurs d'exécution CUDA, ces dernières sont aussi une petite révolution dans le monde du GPU. La nouvelle architecture Fermi est massivement parallèle et peut exécuter directement du code C++ alors qu'avant il fallait passer par un langage propriétaire. Ca simplifiera encore plus l'utilisation de la carte graphique pour faire autre chose qu'afficher de la jolie 3D comme des calculs scientifiques, de la physique, de l'IA etc... On parle donc de Computational GPU (cGPU). Si vous vous rappelez des news sur le Larrabee, c'est ce qu'Intel essaye de faire avec son futur GPU. La seule différence est que les cartes d'nVidia vont sortir dans les mois à venir alors que l'avenir du Larrabee est toujours très flou pour ne pas dire compromis.

Le projet a plus d'un an de retard et les premières puces ne devraient pas sortir avant plus d'un an. Pire : d'ici sa sortie, nVidia et ATI auront surement sorti des nouvelles cartes plus puissantes et gravées en 28nm alors que les Larrabee devraient être gravés en 45nm. Tous ces problèmes ont probablement poussé Pat Gelsinger, le chef du projet Larrabee chez Intel, à la démission ce qui n'arrange rien à la situation.
Rechercher sur Factornews