Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Nouveau jeu : Grey Goo

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
2011. Un de mes amis quittait sa boite pour rejoindre SixFoot, une agence de digital marketing comme il y en a des dizaines à Los Angeles. On se retrouve pour en parler autour d'un burger et de quelques bières et il m'explique que SixFoot compte deux bureaux : celui de LA pour le digital marketing et celui de Houston pour faire des jeux. Il m'explique aussi que derrière SixFoot il y a un nerd texan plein aux as qui a un rêve bien défini et les moyens de le faire : pondre le nouveau Starcraft.

2014. Petroglyph annonce un nouveau STR pour PC, Grey Goo, développé en partenariat avec WETA et bien entendu SixFoot. Le jeu est édité par un nouveau et soi-disant mystérieux éditeur, Grey Box. Derrière Grey Box on trouve en fait Matt Ballesteros qui est aussi le patron de SixFoot. C'est le riche texan en question. Alors pourquoi monter une seconde compagnie pour publier le jeu ? Probablement pour des raisons pas très nettes. Le même ami a quitté le bureau de LA quand on lui a annoncé qu'on n'avait plus les moyens de le payer et qu'une bonne partie du staff allait être viré. Bref, toute l'affaire pue et on ne serait pas étonné d'apprendre que le jeu finisse par être annulé.

Selon PC Gamer qui a fait une longue preview du jeu pour finalement ne rien dire du tout, Grey Goo devrait être un STR à l'ancienne : extraction de minerai, construction de base, production d'unités et peu de micromanagement. Il s'agit principalement d'assembler une grosse armée et d'envoyer le tout au combat. Le jeu comportera trois factions : un race alien (les Beta), les humains et les Goo. Dans la culture populaire, la grey goo est une armée de nano-robots qui s'auto-répliquent en dévorant tout sur leur passage.

Petroglyph ayant un peu de mal avec le design (cf Universe At War), WETA a filé un coup de patte pour imaginer l'univers du jeu. Le résultat est un mélange de gros engins de guerre à base d'acier et de trucs fluos sur une planète très verte avec des fleurs roses géantes et le tout avec des couleurs ultra-saturées. Le premier teaser du jeu ne montre rien.

)
Rechercher sur Factornews