Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Nouveau jeu : Betrayer

Lloyd_ par Lloyd_,  email
 
En développement dans le plus grand secret depuis 11 mois, Betrayer, de Blackpowder games (formé par des anciens de chez Monolith), se présente comme un FPS intrigant, se déroulant aux débuts de la colonisation de la Virginie.

Les veinards de chez PC Gamer ont pu s'essayer au jeu durant une bonne heure et demie et nous expliquent de quoi il retourne.

Betrayer est donc un monde ouvert, établi dans une Amérique dominée par la nature et accessoirement infestée de conquistadors morts-vivants. Ce qui le différencie de la concurrence, c'est en premier lieu sa direction artistique monochromatique ne laissant apparaître que les teintes rouges, assez atypique pour un jeu de tir à la première personne.

Côté scénar', le plus gros de la narration se fera de manière intéractive avec des tas de petits indices disséminés sur les terres, permettant au joueur de reconstituer le puzzle. Entre les pierres tombales, les artéfacts et autres notes, il y aura visiblement de quoi fouiner pour connaitre le fin de mot de l'histoire.

FPS à la dure s'il en est, Betrayer ne vous donnera que pour seules aides la carte et une indication de votre avancée de la découverte d'indices dans une zone. Une assistance sonore vous sera toutefois fournie, et pour trouver les précieuses informations, il vous suffira d'appuyer sur la touche correspondant à un cri "Poltergestien". Ce dernier sera plus ou moins intense selon la distance qu'il vous reste à parcourir pour trouver l'indice le plus proche.

Le gameplay se veut assez dynamique, avec un arc léger et maniable, une capacité de sprint infini et une marche à reculons aussi rapide que la marche avant. Betrayer se paie même le luxe d'emprunter une feature à la série des Souls, puisque lorsque vous mourrez, votre argent restera sur votre cadavre. Si vous n'arrivez pas à le rejoindre et décédez une seconde fois, votre pécule sera définitivement perdu.

De bien belles choses pour un titre qui s'annonce mystérieux au possible. Le jeu sera disponible le 14 août sur le Steam Early Access ricain, au prix de 15$. Aucune info n'a pour l'instant été communiquée quant à sa disponibilité en Europe, espérons que ce soit à la même date ou peu de temps après. Et puisque vous m'êtes sympathiques, voici le premier trailer du jeu, ainsi qu'une petite galerie de 8 images de celui-ci (ne me remerciez pas, ça me fait plaisir) :

Rechercher sur Factornews